Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > AMY MACDONALD – Under Stars (2017)

AMY MACDONALD – Under Stars (2017)

AMY MACDONALD - Under Stars (2017)1. Dream On
2. Under Stars
3. Automatic
4. Down By The Water
5. Leap Of Faith
6. Never Too Late
7. The Rise & Fall
8. Feed My Fire
9. The Contender
10. Prepare To Fall
11. From The Ashes
12. Under stars (Acoustic)
13. Dream On (Acoustic)
14. Prepare To Fall (Acoustic)
15. Leap Of Faith (Acoustic)
16. Automatic (Acoustic)
17. Down By The Water (Acoustic)
18. The Rise & Fall (Acoustic)
19. I’m On Fire (Acoustic)

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 17 février 2017 / Label : Melodramatic Records – Mercury – Universal / Pays d’origine : Royaume-Uni

Amy Macdonald, c’est l’Ecossaise aux 5 millions d’albums vendus, un chiffre vertigineux, presque irréel à notre époque, surtout dû aux ventes phénoménales de son premier album « This Is The Life » il y a maintenant 10 ans déjà. Tout est sans doute arrivé trop vite pour elle; alors qu’elle n’avait pas encore la vingtaine ce succès qu’elle n’attendait pas lui est tombé dessus sans prévenir et a probablement mis une énorme pression sur ses épaules. Une situation enviable mais difficile à soutenir, elle chercha alors à élargir son spectre musical sur ses albums suivants, avec un deuxième disque plus électrique mais dont seul le single « Don’t Tell Me That It’s Over » marquera vraiment les esprits. Son troisième album, « Life in a Beautiful Light », revenant à un style plus Folk-Rock et personnel n’aura pas connu le même succès malgré – tout de même – 500 000 exemplaires vendus.

C’est un peu toujours la même histoire lorsqu’on fait un carton dès le début, on traîne alors son gros tube toute sa carrière avec soi, souvent comme un boulet. Amy Macdonald s’est un peu retrouvée dans la peau d’une artiste commerciale sans l’avoir vraiment recherché. Ses premières compositions était aussi simples qu’efficaces, mais assez jeunes et naïves. Mais 10 années se sont écoulées. Celle que l’on a souvent comparé à Dolores O’Riordan en raison de sa voix a bien changé depuis. Elle est devenue une artiste certainement plus accomplie et familière des subtilités et des possibilités que peuvent lui offrir l’enregistrement en studio. Voilà la principale différence entre ses nouvelles chansons et son passé. Elle a pris son temps. Enregistré au mythique Abbey Road studio, la production de l’album par Scot Cam Blackwood (George Ezra, Florence and the Machine) ainsi que du duo de producteurs My Riot (London Grammar, Birdy) a pris 2 ans et demi ! Le résultat, évidemment très produit, ne déborde pas non plus trop sous les arrangements et laisse au chant d’Amy Macdonald la place nécessaire pour s’exprimer pleinement et remettre sa simplicité au cœur de son album.

Et c’est bien là l’essentiel. Même si la première écoute de l’album peut sembler un peu lisse, on s’aperçoit ensuite qu’elle a donné beaucoup d’elle-même, tout d’abord avec le très positif « Dream On » sur lequel elle indique clairement qu’elle veut aller de l’avant, mais surtout sur d’autres chansons plus intéressantes dans leur construction, notamment « Under Stars » qui donne son nom à l’album et qui a toute les qualités d’un tube plus durable ou « Down By The Water » qui s’impose par son côté plus humble, sans fards. Il manquait encore peut-être la chanson qui pourrait enfin vraiment surpasser ses premiers coups d’éclat et nous convaincre une fois pour toute qu’elle est parvenue à se libérer et à évoluer. Voici chose faite avec les très efficaces « The Rise & Fall » et « The Contender », il y a du Florence + The Machine là-dedans, tout comme sur le final de « Prepare To Fall ».

Si l’album n’évite pas quelques passages plus dispensables, c’est sans aucun doute le meilleur disque d’Amy Macdonald depuis ses débuts. Le plus cohérent, le plus mature, mais surtout le plus inspiré. C’est un disque également plus adulte qui n’atteindra certainement jamais les chiffres de ventes de son premier opus, mais qui sur lequel elle démontre ses qualités d’auteur compositrice et justifie amplement les espoirs portés en elle, pour enfin atteindre cette barre placée si haute, sans doute un peu trop tôt…

Pour plus d’infos :

http://www.amymacdonald.co.uk/
https://www.facebook.com/amymacdonaldmusic/
https://twitter.com/Amy__Macdonald

Vous aimerez aussi…

FLORENCE + THE MACHINE - How Big, How Blue, How Beautiful (2015)LISSIE - My Wild West (2016)NORMA JEAN MARTINE - Only In My Mind (2016)

Laisser un commentaire

Top