Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > FINDLAY – Forgotten Pleasures (2017)

FINDLAY – Forgotten Pleasures (2017)

FINDLAY - Forgotten Pleasures (2017)1. Electric Bones
2. Waste My Time
3. Stuck In Your Shadow
4. Greasy Love
5. Monomania
6. Junk Food
7. Off & On
8. Wild & Unwise
9. Forgotten Pleasures
10. Stoned And Alone
11. We Are Never The Last
12. St. Elmo’s Fire
13. Sunday Morning In The Afternoon

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 3 mars 2017 / Label : BMG / Pays d’origine : Royaume-Uni

Enfin ! Voici un album qui s’est fait beaucoup attendre ! Findlay n’a que 24 ans mais ça fait bien longtemps qu’elle n’est plus une nouvelle venue. Depuis au moins 4 ans la Mancunienne met le feu aux salles de concerts grâce à ses shows dantesques et ses quelques EPs non moins incendiaires marqués, entre autres, par les tubes « Greasy Love » et « Off & On » qui ne pouvaient pas être absents de ce disque.  Maintes fois repoussé, « Forgotten Pleasures », produit par Mark Ellis (Depeche Mode, U2) et Jake Gosling (The Libertines, Ed Sheeran), voit enfin le jour et permet à Findlay de nous offrir enfin un album à la hauteur des espoirs portés en elle.

Natalie Findlay est imprévisible et c’est le principal atout de sa musique. Un peu touche à tout, elle nous offre un condensé de nombreux genres musicaux, même si son attitude est particulièrement Rock ‘n’ Roll. Si le Rock est le lien commun entre tous ses titres, elle apporte à chacun d’entre eux des éléments de notre époque, avec des touches Electro et Hip Hop, notamment sur les trois premiers titres de l’album : « Electric Bones », « Waste My Time » et « Stuck In Your Shadow ». Le premier d’entre eux est un titre particulièrement malin et irrésistible, mais c’est à partir de « Greasy Love » que Findlay rentre vraiment dans le vif du sujet. Le disque devient alors de plus en plus rugueux, presque tribal, sauvage, hurlant, et la jeune anglaise s’engage alors dans une débauche d’énergie qui atteint des sommets sur le refrain endiablé de « Off & On ».

Après avoir entamé son disque sur une ambiance plutôt électronique, Findlay aborde la seconde moitié sur un ton Blues Rock avec « Wild & Unwise », dont le nom illustre bien la personnalité de son interprète. Elle continue cependant jusqu’au bout à prendre son auditoire à contrepied, en enchaînant sur un « Forgotten Pleasures » qui évoque étrangement une version sale de Lana Del Rey, avant de terminer avec le futur tube Electro Rock bercé d’influences 80’s « We Are Never The Last » et enfin « Sunday Morning In The Afternoon » qui débute tout en douceur avant de monter en puissance pour se clore sur un final particulièrement électrique.

Sur ce premier album qui, pour les fans de la première heure, a déjà un peu des allures de Best Of, Findlay canalise à merveille les nombreuses idées qui fourmillent dans son esprit et son énergie débordante, et nous dévoile un premier album fun et mordant qui devrait enfin lui permettre de faire beaucoup parler d’elle.

Pour plus d’infos :

https://www.facebook.com/FindlayMusic
https://twitter.com/findlaymusic
https://soundcloud.com/findlay-music

Vous aimerez aussi…

WOLF ALICE - My Love Is Cool (2015)THE KILLS - Ash & Ice (2016)HONEYBLOOD - Babes Never Die (2016)

Laisser un commentaire

Top