Vous êtes ici
Accueil > Actualités > INTERGALACTIC LOVERS – Exhale (2017)

INTERGALACTIC LOVERS – Exhale (2017)

INTERGALACTIC LOVERS - Exhale (2017)1. Between The Lines
2. Coast To Coast
3. Give It Up
4. Talk! Talk!
5. River
6. For The Young Ones
7. Ego Wars
8. My I
9. Fears
10. No Shame
11. Let Go

Date de sortie : 15 septembre 2017 / Label : Unday Records – Verycords / Pays d’origine : Belgique

Intergalactic Lovers est un groupe Belge originaire de la ville d’Alost. Trop peu connus en France, peut-être effacés par le succès international de leurs compatriotes dEUS ou Girls In Hawaii, ce quatuor a pourtant, pour une fois, l’avantage de ne pas faire de l’Indie Rock estampillé « made in Belgium ». Oh, ils partagent bien avec leurs célèbres pairs une certaine aisance pour composer des mélodies particulièrement efficaces, mais ce groupe sonne beaucoup comme quelques formations anglaises qui ont marqué les années 90.

Peut-être est-ce la manière de chanter de Lara Chedraoui, mais les chansons de ce troisième album nous font beaucoup penser à Lush, de façon assez flagrante sur « Ego Wars » ou l’introduction de « My I », en peu moins shoegaze, dans la lignée d’albums comme « Lovelife » (1996) ou dans une moindre mesure « The It Girl » de Sleeper (1995). Bref, ce disque s’inscrit dans la lignée de nombreux disques Indie Rock au chant féminin qui ont su s’imposer par leur côté direct. « Exhale » ne manque pas d’aller droit à l’essentiel, à l’image de son premier titre particulièrement rythmé « Between The Lines ». Un peu trop d’ailleurs, car on pourrait également lui reprocher un manque de variété, mais des morceaux tels que « Talk ! Talk ! » nous démontrent que le groupe a plus à nous offrir que des chansons Rock sans surprises, en ajoutant quelques arrangements de cordes bien sentis.

La participation de Gil Norton à la production (Pixies, Foo Fighters…) et de Ted Jensen au mixage (Arcade Fire, Muse, Florence And The Machine…) ne sont certainement pas étrangers non plus à l’aspect tranchant du résultat final. Mission réussie : plus les écoutes s’enchaînent, plus leurs qualités de jeu se révèlent, notamment sur les breaks de « The River ». Il ne manque désormais plus qu’un petit coup de pouce du destin pour permettre à ces Intergalactic Lovers d’être propulsés vers d’autres sphères. La Belgique est déjà conquise, la France suivra-t-elle ?

Pour plus d’infos :

http://www.intergalacticlovers.com/
https://www.facebook.com/intergalacticloversmusic/
https://twitter.com/intlovers

Vous aimerez aussi…

SCHOOL IS COOL - Entropology (2012)LUSH - Split (1994)MINTZKOV - 360° (2009)

Laisser un commentaire

Top