Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > JEN CLOHER – Jen Cloher (2017)

JEN CLOHER – Jen Cloher (2017)

JEN CLOHER - Jen Cloher (2017)1. Forgot Myself
2. Analysis Paralysis
3. Regional Echo
4. Sensory Memory
5. Shoegazers
6. Strong Woman
7. Kinda Biblical
8. Great Australian Bite
9. Loose Magic
10. Waiting In The Wings
11. Dark Art

Date de sortie : 11 août 2017 / Label : Marathon Artists – Milk! Records / Pays d’origine : Australie

11 août 2017 : au beau milieu de la semaine la plus creuse de l’année en termes de sorties musicales est arrivée une petite merveille australienne. Jen Cloher vient de sortir son quatrième album, et nous devons vous avouer que nous ne la connaissions même pas il y a quelques mois… Avec une discographie fournie depuis son premier EP « Permanent Marker » sorti en 2005, et une nomination à l’Australian Music Prize pour « In Blood Memory » (2013), Jen Cloher a donc déjà pas mal roulé sa bosse, ce qui explique la maîtrise dans le songwriting qui se dégage d’emblée sur cet album éponyme. C’est une chanteuse de la trempe d’une Courtney Barnett, avec qui elle avait d’ailleurs sorti un split 45 tours en 2012 « Mount Beauty / History Eraser » et fondé le label Milk! Records, devenu désormais un nom incontournable sur la scène Indé.

Ce disque, entre écriture Folk et fond sonore électrique, est un véritable coup de cœur. C’est celui qui a bercé la fin précoce de notre été 2017. C’est en toute simplicité qu’elle nous dévoile 11 titres qui possèdent tous cette même force, celle d’une chanteuse qui se met à nu comme l’évoque sa pochette.  Le fait qu’elle mentionne Patti Smith sur son single « Forgot Myself » apparaît comme une évidence tant elle partage cet art de la poésie brute parfois mise en musique sur une atmosphère 70’s (sur « Shoegazers » – ne vous fiez pas au titre). Kurt Vile est également de la partie à la guitare sur « Great Australian Bite ».

Ces éléments font de « Jen Cloher » un carnet intime, une œuvre de singer-songwriter avec des textes intimes et profonds interprétés à la manière d’une jeune PJ Harvey, bien que cette dernière ait déjà passé la quarantaine. Mais surtout sa maîtrise de la guitare et le son qu’elle confère à son album lui confèrent une identité forte, notamment sur « Strong Woman », ou « Kinda Biblical » où son chant se rapproche aussi de celui de Kim Gordon (Sonic Youth). Jen Cloher n’a pas besoin d’artifices ou d’effets de production pour séduire, elle y parvient aussi bien sur des compositions plus Folk et apaisées telles que « Sensory Memory » que le brillant titre Pop de l’album « Waiting The Wings ». L’album a d’ailleurs été enregistré « live », dans une pièce, en un minimum de prises.

Au long des 50 minutes d’écoute Jen Cloher nous invite dans un univers construit avec sensibilité et intelligence, un disque qui au-delà de son évidente qualité musicale s’avère être profondément humain. Une œuvre rare où l’on perçoit derrière chaque note le travail de l’artiste, avec un grand A.

Pour plus d’infos:

https://www.jencloher.com/
https://www.facebook.com/JenCloherOfficial/
https://twitter.com/jencloher

Vous aimerez aussi…

COURTNEY BARNETT - Sometimes I Sit And Think, And Sometimes I Just Sit (2015)ANGEL OLSEN - My Woman (2016)TORRES - Sprinter (2015)

Laisser un commentaire

Top