Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > JESCA HOOP – Memories Are Now (2017)

JESCA HOOP – Memories Are Now (2017)

JESCA HOOP - Memories Are Now (2017)1. Memories Are Now
2. The Lost Sky
3. Animal Kingdom Chaotic
4. Simon Says
5. Cut Connection
6. Songs Of Old
7. Unsaid
8. Pegasi
9. The Coming

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 10 février 2017 / Label : Sub Pop Records – Pias / Pays d’origine : Etats-Unis

Depuis le jour où nous avons fait la connaissance de Jesca Hoop avec la découverte de son très bel album « Hunting My Dress » en 2010, nous avons toujours été charmés par la variété de ses compositions et sa capacité à se renouveler, que ce soit rétrospectivement depuis « Kismet » son 1er album sorti en 2007, à l’excellent « The House That Jack Built » qui avait fini très haut placé dans notre classement 2012. Dernier projet en date, sa collaboration avec Sam Beam d’Iron & Wine pour la sortie d’un disque commun, « Love Letter for Fire » en 2015. Elle trouva même le temps de devenir une membre ‘live’ du groupe Shearwater sur son avant-dernière tournée…

Sur son précédent album elle délaissait légèrement la poésie Folk de ses débuts pour privilégier une approche plus Rock, Pop et directe. « Memories Are Now » sonne plutôt comme un retour à ses premières amours, avec une ligne mélodique plus acoustique, et un raffinement sans pareil lorsqu’il s’agit de mettre en avant ses talents d’auteure, compositrice et interprète. Bref, ici relativement peu de distorsion à la manière de « Born To », son ‘tube’ de 2012, mais un ensemble de titres qui reposent sur des textures délicates et surtout sur son chant habité.

Le titre « Memories Are Now », avec son tempo posé et ses nombreux chœurs constitue d’emblée une bien belle invitation au voyage, et le plus Folk et mélancolique « The Lost Sky » nous laisse totalement désarmés. Après seulement deux titres on ne peut déjà plus lui résister, les oreilles et le cœur rivés sur cette œuvre profonde et artisanale. Le disque dans son ensemble dégage quelque chose de particulièrement humain et hantant, notamment sur le vibrant « Pegasi » qui arrive vers la fin de l’album.

Vers le milieu du disque, Jesca Hoop puise dans ses racines américaines, avec deux titres oscillant plus entre Country et Blues Rock, « Simon Says » et « Cut Connection » dont le final à la fois choral et tribal ne manque pas d’effet. On décèle pourtant toujours chez elle cette envie d’explorer de nombreuses contrées musicales, sur « Animal Kingdom Chaotic » par exemple son interprétation peut tout aussi bien évoquer la musique traditionnelle africaine.

Si ce nouvel album s’est fait attendre cinq ans, ce n’est donc certainement pas parce qu’elle a chômé entretemps. Jesca Hoop est une perfectionniste, et ça, une seule écoute suffira pour s’en convaincre. Quant aux charmes de « Memories Are Now », ils ne mettront pas beaucoup de temps à se révéler non plus. Presque chamanique par instants, ce disque s’impose par son rare pouvoir d’envoûtement. Le mariage parfait entre intégrité artistique et charme instantané.

Pour plus d’infos :

Regarder la session acoustique de Jesca Hoop, le 17 juillet 2012

« The House That Jack Built » (2012)

Interview – lundi 29 mars 2010
« Hunting My Dress » (2010)
La Maroquinerie, Paris, lundi 29 mars 2010 : galerie photos / compte-rendu

http://www.jescahoop.com/
http://www.facebook.com/JescaHoopMusic
http://twitter.com/jescahoop

Vous aimerez aussi…

JESCA HOOP - The House That Jack Built (2012)LAURA VEIRS - Warp & Weft (2013)LAURA MARLING - Short Movie (2015)

Laisser un commentaire

Top