Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > JUANITA STEIN – America (2017)

JUANITA STEIN – America (2017)

JUANITA STEIN - America (2017)1. Florence
2. Dark Horse
3. Black Winds
4. I’ll Cry
5. Stargazer
6. Shimmering
7. Someone Else’s Dime
8. It’s All Wrong
9. Not Paradise
10. Cold Comfort
11. America

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 28 juillet 2017 / Label : Nude Records – Modulor / Pays d’origine : Australie

Cela fait déjà plus d’une dizaine d’année que Juanita Stein nous charme par sa voix avec Howling Bells, un groupe australien d’origine mais européen d’adoption. Une carrière qui les a vus s’imposer d’abord sur les terres de la Britpop, avec deux mémorables premiers albums, dont « Radio Wars » en 2009, avant de s’orienter dans une direction plus psychédélique et surtout plus américaine sur « The Loudest Engine » en 2011 puis « Heartstrings » en 2014.

Aujourd’hui entre les deux continents son cœur ne balance plus. Juanita a mis son groupe en pause pour se concentrer sur un premier disque en solo, véritable road trip dans l’Amérique profonde sur lequel elle rend hommage à la musique qui l’a longtemps bercée. Produit par Gus Seyffert (Beck, Ryan Adams), « America » est un disque à l’ancienne, sous influence Country Folk (très marquée sur des titres tels que « I’ll Cry », « Cold Comfort » ou « Stargazer » notamment), mais qui n’hésite pas à s’emballer par moments sur quelques passages plus saturés à l’image de « Black Winds ».

Cet album sonne comme une œuvre au service de la voix chaude et envoûtante de Juanita Stein, plus intime que ses réalisations en groupe et plus personnel. Une certaine humilité se dégage de l’ensemble, comme une envie de se détacher de la frénésie du quotidien et de revenir à ses racines, celles qui ont fait son éducation musicale. La pochette est d’ailleurs sans équivoque : c’est un disque fait pour la route à l’atmosphère très rétro. Ses chansons parlent de personnages réels et imaginaires, des histoires nées de ses propres expériences qu’elle désigne comme “le côté sombre de l’histoire américaine”.

Ce disque se détache assez clairement de sa discographie passée, et c’est là son principal atout. Les intonations de Juanita Stein pourraient parfois faire penser à Lana Del Rey, mais dans un répertoire qui demeure cependant beaucoup plus Indie. Peu à peu elle nous emporte avec elle dans son ode à l’Amérique, sur un tempo relativement posé d’où se détachent quelques moments de grâce comme « It’s All Wrong » et « Dark Horse » où son chant devient particulièrement lumineux. Une bande son idéale pour l’été.

Pour plus d’infos :

http://www.juanitastein.com/
https://www.facebook.com/msjuanitastein
https://twitter.com/msjuanitastein

Vous aimerez aussi…

HOWLING BELLS - The Loudest Engine (2011)JULIA JACKLIN - Don’t Let The Kids Win (2016)ANGEL OLSEN - My Woman (2016)

Laisser un commentaire

Top