Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > KRAKÓW LOVES ADANA – Call Yourself New (2017)

KRAKÓW LOVES ADANA – Call Yourself New (2017)

KRAKÓW LOVES ADANA - Call Yourself New (2017)1. Darkness Falls
2. False Alarm
3. Illusion Of Control
4. Oh What A Drag
5. Youth Unbroken
6. Dirty Drug
7. Never Quite Right
8. Beautiful Lie
9. Not Another Sad Guitar
10. Cold Glass

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 24 mars 2017 / Label : Better Call Rob / Pays d’origine : Allemagne

Kraków Loves Adana est un groupe allemand originaire d’Hambourg, composé de Deniz Cicek and Robert Heitmann. Si nous ne vous parlons d’eux qu’aujourd’hui, ils ont pourtant déjà sorti trois albums, dont le très bon « Interview » qui avait déjà attiré notre attention en 2012. Cela fait donc une bonne décennie que ce duo se connaît, ce qui lui permet de nous proposer aujourd’hui un album particulièrement mature qui, derrière sa mélancolie et son introspection, possède une certaine tension sonore héritée du Post Punk et de la New Wave.

Malgré son chant féminin, on pourrait aisément placer Kraków Loves Adana dans la lignée de The Cure, d’Interpol, de The Joy Division, avec ce même côté sombre, cette atmosphère hypnotique et captivante qui prend immédiatement forme sur le titre d’ouverture « Darkness Falls ». Deniz Cicek impose son chant au ton grave sur une musique qui l’est tout autant. L’ensemble du disque impressionne surtout par son aspect très indépendant, notamment dans sa réalisation. Le groupe met l’accent sur une production assez brute, sans excès, ce qui met particulièrement bien en valeur la force émotionnelle de ses compositions mais aussi chaque instrument.

Et tout cela ne les empêche pas de nous offrir des chansons aux allures de classiques, notamment le vibrant « False Alarm » suivi de « Illusion of Control ». Vient ensuite « Youth Unbroken », un titre un peu plus tourné vers la lumière qui repose sur un piano et n’est pas sans rappeler The National. A manière de ces derniers, Kraków Loves Adana fait passer à travers ses chansons beaucoup de sincérité et une certaine fragilité sous l’épais manteau noir qui recouvre cette œuvre. La beauté désarmante de « Beautiful Lie » en est peut-être le meilleur exemple.

Ce n’est peut-être pas le groupe que vous entendrez tous les jours à la radio et pourtant c’est bien par son indépendance que « Call Yourself New » excelle. Un disque à la beauté noire et captivante ; avec son univers à part, Kraków Loves Adana risque bien d’être le duo le plus envoûtant que vous entendrez en 2017. Ne passez pas à côté de ce diamant brut.

Pour plus d’infos :

http://www.krakowlovesadana.com/
https://www.facebook.com/krakowlovesadana/
https://twitter.com/KLA_Music

Vous aimerez aussi…

2:54 - 2:54 (2012)INTERPOL - Turn On The Bright Lights (2002)THE CURE – Seventeen Seconds (1980)

Laisser un commentaire

Top