Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > PAMELA HUTE – Highline (2017)

PAMELA HUTE – Highline (2017)

PAMELA HUTE - Highline (2017)1. All I Say
2. Banshees
3. Fool You
4. Hectic Dream
5. Gunshot
6. I know
7. Summer of 75
8. Nothing to See
9. Getting Old
10. Stick Around
11. Run Through the Storm

Acheter sur My Dear Recordings

Date de sortie : 24 février 2017 / Label : My Dear Recordings / Pays d’origine : France

C’était il y a 8 ans déjà : en 2009, on aurait juré que Pamela Hute allait devenir la grosse révélation Rock made in France. Tous les éléments semblaient réunis pour faire de ce projet une réussite avec « Turtle Tales From Overseas », un disque ambitieux, accrocheur, original… On se souvient même l’avoir vue à l’époque dans un reportage d’Envoyé Spécial. « Jeune et beaucoup de talent » disaient-ils. Ils n’avaient pas tort : en 2013 rebelotte : l’album « Bandit » enfonce le clou. C’était même l’un des disques préférés de l’année de ma femme, et croyez-moi, elle est plus critique que moi !  Et pourtant le succès commercial n’a pas été à la hauteur du succès critique.

En 2014 son label Tôt Ou Tard décide de la laisser partir et débute alors un période de réflexion et d’écriture, jusqu’à l’enregistrement de ce troisième album à l’été 2015 par Jay Pellicci dans une vieille maison du Sud de la France, avant de partir le mixer en Californie. Mais c’était aussi le retour au « Do It Yourself » : plus de label et les plus grandes difficultés du monde à en trouver un désireux de distribuer le disque en licence. Elle décide alors de monter sa propre structure, My Dear Recordings, en compagnie du guitariste et réalisateur Julien Le Nagard, afin de concrétiser ce projets ainsi que d’autres groupes qui lui tiennent à cœur.

Voilà, « Highline » peut enfin voir le jour et ce disque fait certainement inconsciemment écho à toutes ces épreuves traversées. Moins « tête baissée » que son premier disque, et moins complexe que le second, « Highline » reflète une écriture plus mature et personnelle, tout en conservant la spontanéité qui a toujours été un élément essentiel de la musique de Pamela Hute. On y décèle une touche légèrement plus Pop et des sonorités plus acoustiques que par le passé, notamment sur le titre d’introduction « All I Say » et la ballade « Stick Around » qui reflètent une facette plus intime de l’artiste. Mais sa musique conserve sa pugnacité, avec encore une fois des titres directs et marquants comme « Banshees » ou « Getting Old ». Il faut noter qu’au-delà de la composition, Pamela Hute reste un groupe, composé d’Éva Tribolles à la basse, de Pierre Duval à la guitare et Ernest Lo à la batterie. Et cela s’entend. « Highline » n’est pas le disque solo d’une artiste qui aurait gardé le nom de son groupe, c’est bien la nouvelle pierre d’un édifice longuement bâti avec une envie et une indépendance peut-être encore plus grandes.

En définitive « Highline » est largement à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre de Pamela Hute : un disque probablement plus adulte qui fonctionne aussi bien grâce à ses mélodies qu’à la sincérité qu’il dégage. La poésie Rock de « Gunshot » et de « Fool You » sont là pour nous le prouver. Alors tout cela prend peut-être un peu plus de temps que prévu, mais oui, je vous le répète : Pamela Hute est bel et bien the next big thing. Ne passez pas à côté de ce disque.

Pour plus d’infos:

Chroniques :

‘Bandit’ (2013)
‘Turtle Tales From Overseas’ (2009)

Le Glaz’Art, Paris, mardi 29 septembre 2009 : galerie photos

http://www.pamelahute.com/
https://www.facebook.com/pamelahuteofficial/
http://twitter.com/pamelahute
https://pamelahute.bandcamp.com/

Vous aimerez aussi…

PAMELA HUTE - Bandit (2013)MADEMOISELLE K - Hungry Dirty Baby (2015)LE PRINCE MIIAOU - Where Is The Queen? (2014)

Laisser un commentaire

Top