Vous êtes ici
Accueil > Actualités > RADIOHEAD – OK Computer OKNOTOK 1997 2017 (2017)

RADIOHEAD – OK Computer OKNOTOK 1997 2017 (2017)

RADIOHEAD - OK Computer OKNOTOK 1997 2017 (2017)Disc 1:
01. Airbag
02. Paranoid Android
03. Subterranean Homesick Alien
04. Exit Music (For a Film)
05. Let Down
06. Karma Police
07. Fitter Happier
08. Electioneering
09. Climbing Up the Walls
10. No Surprises
11. Lucky
12 Tourist

Disc 2:
01. I Promise
02. Man of War
03. Lift
04. Lull
05. Meeting in the Aisle
06 Melatonin
07. A Reminder
08. Polyethylene (Parts 1 & 2)
09. Pearly
10. Palo Alto
11. How I Made Millions

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 23 juin 2017 / Label : XL Recordings – Beggars / Pays d’origine : Royaume-Uni

Non chers lecteurs, nous n’allons tout de même pas vous faire l’affront de chroniquer OK Computer, d’une part parce que nous l’avons déjà fait, pour ceux qui suivent, il y a 16 ans, et d’autre part parce qu’il est inutile d’analyser encore et encore tous ces titres qui ont fait la légende. A vrai dire, à part le fait de se dire que les 20 ans d’OK Computer nous filent un sacré coup de vieux on aurait pu, comment c’est souvent le cas dans de telles circonstances, se questionner sur la valeur artistique d’une édition anniversaire.

Ce n’est pas propre à Radiohead, chaque anniversaire est accompagné d’une belle campagne marketing avec des rééditions à répétition, jusqu’à tarir la source du moindre bout de démo restant, et le prix conséquent de la belle édition Deluxe de « OKNOTOK » a de quoi laisser circonspect. Une boîte noire qui représente une image brûlée de l’album original dans laquelle se trouvent 3 vinyles 180g ainsi qu’un livret avec de nombreux artworks dont beaucoup n’ont jamais été révélés jusqu’alors. Tarif :  120€ pour ce boitier collector… Ouf ! Une édition triple vinyle au prix plus raisonnable est également disponible, ainsi que la version digitale.

Quel est donc l’intérêt de se racheter « OK Computer » 20 ans après ? Les faces B ? Excellentes ! Mais on les connaît déjà… En revanche les inédits présent sur cette édition ont dû faire sauter de joie nombre de fans de la première heure. Personnellement, tout ça me rappelle l’époque où je me passais en boucle des bootlegs de Radiohead, avec ces fameuses chansons dont l’histoire disait qu’elles n’avaient jamais trouvé le chemin du studio, où qu’en tout cas elles n’avaient pas été finalisées. Mais cette fois-ci elles sont bien là : « I Promise », « Man O War » et « Lift », 3 morceaux qui ont fait le bonheur des foules sur certains concerts il y a 20 ans. Certains ont dit du titre « I Promise » qu’il aurait pu indiquer la direction musicale que Radiohead n’a pas prise, sauf qu’il ressemble beaucoup aux chansons de l’ère « The Bends », mi acoustique et touchant à la façon d’un « Fake Plastic Trees ». Tout cela nous rappelle même le superbe « Iron Lung EP » qui avait précédé « The Bends » et montrait déjà à quel point la courbe d’évolution du groupe était grande. « Man O War » est un titre dont vous avez pu entendre un extrait dans le documentaire « Meeting People Is Easy » (1998), originellement composé pour la B.O. du film « The Avengers » (Chapeau Melon et Bottes de Cuir), mais dont le groupe n’a jamais été totalement satisfait. Il garde d’ailleurs cette sonorité un peu « démo » dans sa première moitié, mais s’envole en explosions électriques par la suite et s’avère fort convaincant. Les fans l’appelaient d’ailleurs « the perfect James Bond song ». Quant à « Lift », il flottait lui aussi dans l’air des salles de concert depuis 1996, un titre au sujet duquel le guitariste Ed O’Brien avait dit à l’époque qu’il s’agissait d’une sous face-B, qui n’avait jamais vraiment satisfait le groupe ni retenu son intérêt pour être publiée.

Tout cela veut-il dire que ces trois inédits ne sont pas dignes d’intérêt ? Non ! Loin de là. Il faut remettre tout cela au niveau de Radiohead, surtout à cette époque où le quintet d’Oxford transformait tout ce qu’il composait en or. Bref, c’est amplement suffisant pour satisfaire les nombreux fans nostalgiques, en y ajoutant en prime les autres Face B, celles qui avaient connu le luxe de paraître sur un album dédié (« Airbag / How Am I Driving? ») en 1998 et qui sont pour la première fois disponibles en vinyle. On ne saurait trop vous recommander parmi celles-ci « Polyethylene (Parts 1&2) », digne d’une face A avec sa construction à la « Paranoid Android », le très mordant « Pearly » et le rétro futuriste « Palo Alto ». Mais tout ça c’est de l’histoire… Reste le plaisir incomparable de replonger dans cet album qui nous a tant bercés, qui nous ramène à tant de souvenirs, qui nous donne la sensation d’avoir de nouveau 20 ans…

Pour plus d’infos :

Chroniques:

‘A Moon Shaped Pool’ (2016)
‘The King Of Limbs’ (2011)
‘In Rainbows’ (2007)
‘Hail To The Thief’ (2003)
‘I Might Be Wrong – Live Recordings’ (2001)
‘Amnesiac’ (2001)
‘Kid A’ (2000)
‘Airbag / How Am I Driving?’ (EP – 1998)
‘OK Computer’ (1997)
‘The Bends’ (1995)
‘Pablo Honey’ (1993)

http://www.oknotok.co.uk/
http://www.radiohead.com/
https://www.facebook.com/radiohead/
https://twitter.com/radiohead

Vous aimerez aussi…

RADIOHEAD - A Moon Shaped Pool (2016)THOM YORKE - The Eraser (2006)ARCADE FIRE - Reflektor (2013)

Laisser un commentaire

Top