Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > La renaissance Britpop : état des lieux

La renaissance Britpop : état des lieux

Star Shaped
Crédit photo : Star Shaped ( http://starshaped.club/ )

Les groupes dont nous allons vous parler ne font peut-être pas tous partie de cette époque dorée que l’on appelait la Britpop, et leur musique non plus. On pourrait parler de Shoegaze, de Dream Pop, de Noisy Pop, de Baggy et que sais-je encore. On ne sait pas si l’effet a été amplifié par « Trainspotting 2 », mais une chose est sûre, la plupart des groupes qui ont connu leur heure de gloire pendant les années 90 sont aujourd’hui de nouveau en activité, que ce soit pour des tournées anniversaires ou un nouvel album studio pour les plus aventureux. État des lieux.

Les groupes qui se sont reformés :

1/ BLUR (Britpop, et bien plus après)

A vrai dire, la bande à Damon Albarn ne s’est jamais officiellement séparée, ils ont juste pris un break prolongé. Il fallait attendre que Damon et Graham Coxon soient réconciliés. Une fois chose faite, nous avons pu retrouver le Blur d’antan, au grand complet après une pause de 12 ans, avec « The Magic Whip », un disque tout à fait à la hauteur de ce que l’on attendait d’eux.

Blur, en 1994, c’était ça : « Parklife »

Blur, en 2015, c’était ça : « There Are Too Many Of Us »

2/ SUEDE (Indie Rock / Britpop)

Tout comme Blur, Suede a connu le haut de l’affiche pendant les années 90, avant de s’essouffler un peu en 2001 avec l’album « A New Morning » qui sentait la fin… En 2003 le groupe se sépare, puis se reforme 10 ans plus tard pour sortir « Bloodsports », un disque très inspiré que Brett Anderson décrit comme étant celui qu’ils devaient offrir à leur fans, que l’histoire ne pouvait pas se terminer tristement sur un album en demie teinte. Fort de cet élan, le groupe a sorti l’impressionnant « Night Thoughts » en 2016 et semble avoir retrouvé une seconde jeunesse.

Suede, en 1996, c’était ça : « Trash »

Suede, en 2016, c’est ça, et c’est vraiment bien : « Like Kids »

3/ RIDE (Shoegaze, puis un peu Britpop sur la fin)

Incroyable. Séparé fâché suite à dernier album accouché dans la douleur (« Tarantula »), déjà bien en-deça des disques qui ont fait sa renommée, le groupe d’Oxford a retrouvé les plaisirs de la scène depuis 2014, avec une longue tournée, mais aussi depuis cette semaine deux nouveaux titres dévoilés coup sur coup, les premiers depuis 20 ans, et l’annonce d’un nouvel album vers l’été.

Ride, en 1990, c’était ça : « Vapour Trail »

Ride, en 2017, c’est ça : « Home Is A Feeling »

4 / LUSH (Shoegaze / Dream Pop, puis Britpop)

Après la fin tragique du groupe en 1998 suite au suicide de son batteur Chris Acland, on voyait mal la bande à Miki Berenyi reprendre du service. Mais le temps a soigné les plaies et Lush a sorti un très bon  EP l’an dernier suivi d’une tournée, dont deux passages en France, mais pas à Paris. Malgré un plaisir non dissimulé d’avoir repris du service, le groupe a récemment annoncé – à nouveau – sa fin définitive. Mais qui sait, dans 20 ans?

Lush, en 1994, c’était ça : « Hypocryte »

Lush en 2016, c’est ça : « Out of Control »

5/ SLOWDIVE (Shoegaze / Dream Pop)

19 ans d’absence pour ce groupe phare du mouvement Shoegaze qui retrouva les salles de concert en 2014. Le mois dernier le groupe a sorti « Star Roving », son premier titre depuis 22 ans, ainsi qu’un nouvel album à paraître et un concert au Trabendo à Paris le 2 avril!

Slowdive, en 1994, c’était ça : « Alison »

Slowdive, en 2017, c’est ça : « Star Roving »

6/ ECHOBELLY (Britpop / Indie Rock)

Un groupe que certains ont peut-être oublié, mais qui n’a pourtant connu qu’une pause relativement courte. Sonya Madan et Glenn Johansson ont effectivement repris les tournées – acoustiques –  dès 2009, après un hiatus de 5 ans, d’abord sous le nom ‘Calm Of Zero’, avant de reprendre celui d’Echobelly et un concert à la Scala de Londres le 6 octobre 2015 avec un nouveau line-up pour les accompagner.

Echobelly, en 1995, c’était ça : « Dark Therapy »

Echobelly, en 2017, c’est ça : « Anarchy and Alchemy »

7/ SLEEPER (Britpop)

C’est une nouvelle plutôt inattendue qui nous est parvenue l’autre jour par l’intermédiaire du NME : Sleeper, l’un des groupes phares de la Britpop au milieu des années 90, se reforme le temps d’une tournée nommée Star Shaped Festival tour, avec beaucoup de beau monde : The Bluetones, Space, Dodgy, My Life Story et Salad! Le groupe qui n’a plus joué depuis 19 ans s’était séparé en 1998, depuis Louise Wener est devenue une journaliste et écrivaine reconnue.

Sleeper, en 1995, c’était ça : « Sale Of The Century »

8/ SALAD (Britpop)

Salad est l’un de ces nombreux groupes Britpop des 90’s qui est passé trop inaperçu dans la masse de l’époque. Le groupe était originaire de Brighton et fut créé en 1992, composé de la chanteuse claviste hollandaise Marijne Van Der Vlugt, du bassiste Pete Brown, du batteur Rob Wakeman et du guitariste Paul Kennedy. En 2016, Marijne Van Der Vlugt et Paul Kennedy ont relancé la machine avec une tournée acoustique nommée « Salad Undressed ».

Salad, en 1995, c’était ça : « Drink The Elixir »

Salad live en 2017 : « Granite Statue »

9/ SHED SEVEN (Britpop / Indie Rock)

Shed Seven n’a jamais connu le succès de Blur ou Oasis, mais c’était un formidable second couteau de la scène britannique des 90’s. S’ils n’ont plus sorti d’album depuis « Truth Be Told » en 2001, le groupe n’a été séparé que quatre ans, entre 2003 et 2007, année à partir de laquelle ils ont effectué plusieurs tournées à quelques années d’intervalle. Mais cette fois-ci c’est la bonne, après 16 ans d’attente, un nouvel album studio verra le jour en 2017.

Shed Seven en 1996, c’était ça : « Getting Better »

Et Shed Seven en 2017?…

10/ THE BLUETONES (Britpop)

Leur hiatus n’aura été que très bref, puisque les Bluetones ont seulement annoncé leur séparation en 2011 avant de se reformer en 2015. Plus de nouvel album depuis « A New Athens » en 2010, qui n’était même pas entré dans le Top 200 des Charts britanniques, mais les revoici avec la fameuse tournée Star Shaped accompagnés d’autres vieilles gloires de l’époque.

Les Bluetones, en 1995, c’était ça : « Slight Return »

11/ ELASTICA (Rock alternatif / Britpop)

Le groupe de Justine Frischmann n’avait plus rien sorti depuis le single d’adieu « The Bitch Don’t Work » en 2001, un an après leur second album « The Menace » qui arrivait déjà longtemps après l’âge d’or de leur premier album éponyme (1995). Le 21 janvier dernier le groupe a publié sur Facebook une photo avec trois des quatre membres d’origine aux studios Abbey Road ou le producteur Sean McGee a indiqué qu’il venait tout juste de finir un disque avec eux. Reste à connaître les détails de ce retour annoncé.

Elastica, en 1995, c’était ça : « Connection »

12/ CAST (Britpop)

Cast est l’un de ces groupes qui a toujours plus fait parler de lui au Royaume-Uni qu’ici. Ce quatuor de Liverpool a placé trois albums dans le Top 10 des ventes entre 1994 et 1999, avant de se séparer pendant 9 ans après l’album « Beetroot » (2001). Il avaient déjà repris le chemin des studios en 2012 avec l’album « Troubled Times » et s’apprêtent à sortir cette année leur 6ème LP : « Kicking Up The Dust ».

Cast, en 1995, c’était ça : « Sandstorm »

Cast, en 2017, c’est ça : « Do That »

Les groupes que l’on aimerait voir se reformer :

1/ PULP (Britpop)

Certes, Pulp s’est reformé le temps d’une tournée mémorable en 2012, mais on imagine mal la bande à Javris Cocker retourner en studio aujourd’hui, en raison de sa longue histoire (depuis le début des années 80) et des projets de ses membres (Jarvis travaille actuallement avec Chilly Gonzales et Richard Hawley, membre sur la fin, fait des merveilles tout seul).

Mais Pulp, quand même,, en 1995 c’était ça : « Common People »

2/ THE BOO RADLEYS (Shoegaze / Dream Pop / puis Britpop par excellence)

C’était certainement le groupe le plus original et décalé de tous. Depuis sa séparation après le très sous-estimé « Kingsize » en 1999, plus de nouvelles de la bande à Martin Carr qui a sorti beaucoup d’albums depuis. C’est sûr, ce sont bien eux qui nous manquent le plus…

The Boo Radleys, en 1993, c’était ça : « I Hang Suspended »

3/ PALE SAINTS (Dream Pop / Shoegaze)

Le temps de deux albums géniaux, et d’un troisième moins marquant suite au départ de Ian Masters, les Pales Saints nous ont offerts quelques-uns des plus beau moments de la Dream Pop. Après 21 ans d’absence, une reformation semble hautement improbable.

Les Pales Saints, en 1992, c’était ça : « Throwing Back The Apple »

4/ SUPERGRASS (Britpop / Indie Rock)

Le groupe a plutôt bien traversé les années 2000, mais la séparation de Supergrass (2010) est probablement encore trop fraîche pour imaginer voir le groupe reprendre du service aujourd’hui, et la carrière solo de Gaz Coombes marche plutôt bien. Mais qui sait, dans les années 2020…

Supergrass, en 1999, c’était ça : « Mary »

5/ OASIS (Britpop / Indie Rock)

Vu l’entente entre les frères Gallagher, et la réussite de Noël en solo, on voit mal pourquoi ils retourneraient se taper dessus.  Et Liam va lui aussi sortir un album solo cette année. Mais comme ils sont frangins, sait-on jamais…

Et puis quand même, Oasis en 1994 c’était ça : « Supersonic »

6/ LONGPIGS (Britpop / Indie Rock)

Les chances de reformation depuis leur split en 2000? Probablement zéro! Mais un album qui restera dans les mémoires, en 1996, « The Sun Is Often Out ».

Et justement, les Longpigs en 1996, c’était ça : « She Said »

7/ THE VERVE (Britpop / Indie Rock)

Après un hiatus de 7 ans entre 1999 et 2006, The Verve avait sorti l’album « Forth » en 2008. Depuis 2009, ils sont officiellement « en vacances », mais Richard Ashcroft fait toujours beaucoup de choses en solo, dont un album l’an dernier.

The Verve, en 1997, c’était ça : « Bittersweet Symphony »

Et enfin, les groupes qui ont traversé les âges sans se séparer, ils ont survécu!

1/ RADIOHEAD (Inclassable)

Non, Radiohead ne faisait pas à proprement parler de Britpop, mais tout de même, « The Bends » et « OK Computer » furent les albums phares de toute une génération. Et comme vous le savez aujourd’hui encore la bande à Thom Yorke côtoie les étoiles.

Radiohead, en 1997, c’était ça : « Paranoid Android »

Radiohead en 2016, c’est ça: « Burn The Witch »

2/ THE DIVINE COMEDY (Pop Baroque)

Bien sûr, pas de séparation puisque derrière The Divine Comedy se cache surtout Neil Hannon. Son public et sa musique sont plus adultes alors qu’il reste pourtant le plus drôle de tous! Le plus grand gentleman de la musique britannique.

The Divine Comedy, en 1996, c’était ça : « Something For The Weekend »

The Divine Comedy en 2016 c’est ça : « Catherine The Great »

3/ ASH (Rock alternatif)

Ash a surtout été apparenté à la Britpop à l’époque de son premier album, 1977. Et depuis leurs débuts les trois copains irlandais du Nord sont toujours restés soudés. Si leur succès n’est plus le même que jadis, ils ont gardé de nombreux fans et leur inspiration est intacte.

Ash, en 1996, c’était ça : « Goldfinger »

Ash en 2015, c’est ça : « Machinery »

Laisser un commentaire

Top