Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE AFGHAN WHIGS – In Spades (2017)

THE AFGHAN WHIGS – In Spades (2017)

THE AFGHAN WHIGS - In Spades (2017)1. Birdland
2. Arabian Heights
3. Demon in Profile
4. Toy Automatic
5. Oriole
6. Copernicus
7. The Spell
8. Light as a Feather
9. I Got Lost
10. Into the Floor

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 5 mai 2017 / Label : Sub Pop Records – Pias / Pays d’origine : Etats-Unis

The Afghan Whigs fait partie de ces groupes qui ont écrit l’histoire du Rock américain des années 90, et comme beaucoup d’entre eux ils se sont séparés longtemps, avant de se reformer en 2014 pour revenir avec « Do To The Beast », leur premier album en 16 ans. C’est probablement forts de ce succès et d’une inspiration encore fraîche que Greg Dulli et son groupe ont décidé de continuer et d’enfoncer le clou cette année avec ce tout nouveau disque, « In Spades », sur lequel ils retrouvent toute la fougue et l’originalité de leurs plus belles années.

« Do To The Beast » constituait déjà un beau comeback, mais il lui manquait un peu d’homogénéité pour en faire un grand disque. Aujourd’hui c’est une toute autre histoire. Au-delà de faire du Rock, les Afghan Whigs sont d’incroyables musiciens et Greg Dulli un songwriter rare. « In Spades » possède justement toute la teneur lyrique que l’on pouvait attendre d’eux et dépasse sans mal les clichés d’un genre plutôt proche du Grunge auquel ils furent trop souvent apparentés.

C’est souvent le piège chez de nombreux « vieux » groupes, lorsque la technique prend le dessus sur l’imagination et la spontanéité des débuts, cela donne des chansons bien construites mais en manque d’originalité. The Afghan Whigs a non seulement su éviter ce piège mais Greg Dulli profite de la profondeur de son chant pour donner beaucoup d’âme à ses compositions, notamment sur le tout premier single dévoilé, « Demon in Profile » qui bénéficie également d’une instrumentation riche et très classieuse. Sa voix éraillée prend souvent des intonations Soul, par exemple sur « Light as a Feather » qui évolue dans un répertoire Rock plus Funky, toute proportions gardées, mais aussi « The Spell » dont les charmes reposent plus sur ses violons, violoncelles, cuivres et claviers.

L’album ne dure que 36 minutes mais dégage beaucoup de profondeur, il parvient à être particulièrement mordant mais c’est en même temps un modèle de raffinement. The Afghan Whigs reste surtout un groupe incomparable, incontournable, fidèle à lui-même, et des morceaux aussi magiques qu’Oriole ou décoiffants qu’Arabian Heights sont bien là pour nous le prouver.

Pour plus d’infos :

http://theafghanwhigs.com/
https://www.facebook.com/TheAfghanWhigsOfficial/
https://twitter.com/theafghanwhigs

Vous aimerez aussi…

PIXIES - Head Carrier (2016)SMASHING PUMPKINS - Siamese Dream (1993)THERAPY? - Infernal Love (1995)

Laisser un commentaire

Top