Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > VILLAGERS – {Awayland} (2013)

VILLAGERS – {Awayland} (2013)

VILLAGERS - {Awayland} (2013)1. My Lighthouse
2. Earthly Pleasure
3. The Waves
4. Judgement Call
5. Nothing Arrived
6. The Bell
7. {Awayland}
8. Passing a Message
9. Grateful Song
10. In a Newfound Land You Are Free
11. Rhythm Composer

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 14 janvier 2013 / Label : Domino Records / Pays d’origine : Irlande

Après nous avoir gratifié d’un très prometteur premier album en 2010, ‘Becoming A Jackal’, le groupe irlandais mené par Conor J. O’Brien. est de retour avec un disque qui vient confirmer le statut de surdoué que l’on veut bien lui accorder. Tout ne s’est pourtant pas fait en un jour. On avait déjà chroniqué un album de Conor J. O’Brien en 2007, avec son ancien groupe The Immediate. On pouvait déjà entrevoir de belles choses, même si le disque avait du mal à tenir sur la longueur il renfermait déjà quelques pépites Pop comme ‘In Towers & Clouds’. L’orientation musicale était néanmoins plus 60’s, influencée par les Beatles. Avec Villagers, Conor J. O’Brien a rapidement su affirmer un style, récompensé par un Ivor Novello Award, plus proche de la Folk, mais pas seulement.

Les attentes étaient grandes de l’autre côté de la mer d’Irlande, et ce nouvel opus est logiquement entré en tête des charts là-bas. S’il est bien évidemment resté plus confidentiel ici, le concert déjà Sold Out prévu à Paris laisse supposer un engouement grandissant du public Français. Et c’est bien mérité, car comme nous le disions, {Awayland} se détache vite et bien des clichés de la Folk. On est bien loin du gars tout seul à la guitare acoustique. Voilà un disque somptueusement orchestré qui, une fois passé les premières écoutes où l’on doit se (ré)habituer au timbre particulier du chanteur, dévoile de nombreuses richesses.

La pochette même de cet album représente un enfant de dos qui scrute l’horizon, ce qui sied à merveille à la musique de Villagers qui nous emmène loin à travers des morceaux qui mêlent habilement poésie (le superbe et mélancolique  ‘Nothing Arrived’) et une approche plus Rock, plus mordante à l’image de ‘Judgement Call’. ‘The Bell’ illustre quant à lui parfaitement bien l’orchestration subtile des morceaux,  passant du calme à la tempête, entre couplets acoustiques et refrain saturé, intimement liés par des cordes de violons. Un morceau auquel n’a pourtant rien à envier ‘Passing A Message’, un titre aux véritables allures de musique de film où se côtoient une basse funky, un piano jazzy, un orgue et des cuivres.

Avec tous ces éléments, on peut dire sans se tromper qu’Awayland constitue une véritable évolution dans la carrière du groupe qui se renouvelle totalement en rendant sa musique plus incisive, et tout cela sans avoir besoin de trop donner de la voix. Voilà un disque en fin de compte aussi osé que réussi qui confirme allègrement tous les superlatifs que l’on voudra bien accorder à Villagers.

Titres conseillés : à peu près tous!

Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Villagers, le 22 mai 2013

http://www.wearevillagers.com/
http://www.facebook.com/Villagers
http://twitter.com/wearevillagers

Vous aimerez aussi…

THE IMMEDIATE - In Towers & Clouds (2007)LOCAL NATIVES - Gorilla Manor (2010)THE FRAMES - Dance The Devil (1999)

Laisser un commentaire

Top