Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS – Noel Gallagher’s High Flying Birds (2011)

NOEL GALLAGHER’S HIGH FLYING BIRDS – Noel Gallagher’s High Flying Birds (2011)

NOEL GALLAGHER'S HIGH FLYING BIRDS - Noel Gallagher's High Flying Birds (2011)1. Everybody’s On The Run
2. Dream On
3. If I Had A Gun…
4. The Death Of You And Me
5. (I Wanna Live In A Dream In My) Record Machine
6. AKA… What A Life !
7. Soldier Boys And Jesus Freaks
8. AKA… Broken Arrow
9. (Stranded On) The Wrong Beach
10. Stop The Clocks

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 12 octobre 2011 / Label : Sour Mash – Pias / Pays d’origine : Royaume-Uni

Quelques mois après son frère Liam, c’est au tour de Noel de sortir son premier album ‘solo’. Le public Français pourrait presque se vanter d’avoir quasiment vécu ‘en direct’ la séparation d’Oasis, avec quelques coups de guitares sur la tête en backstage à Rock En Seine. Évidemment, la fin d’Oasis était aussi un peu celle d’une époque. Tout cela nous ramène effectivement au milieu des années 90, lorsque les deux frangins déjà ingérables s’imposèrent rapidement avec deux premiers albums qui firent date dans l’histoire de la Pop britannique. Des coups de maîtres qu’ils n’ont jamais réussi à égaler par la suite, malgré quelques bons sursauts. Du coup, ce split était peut-être la meilleure qui pouvait leur arriver…

Dans cette guerre par disques interposés, c’est Liam qui a décoché le premier en début d’année avec son projet Beady Eye qui conservait en son sein les principaux membres d’Oasis par ailleurs. Du coup ce bon vieux Noel nous semblait bien seul, mais il avait enfin là l’occasion  de sortir « son » disque, auquel il avait déjà souvent pensé à l’époque d’Oasis. Il ne faudra pas bien longtemps pour comprendre qui était la tête pensante du groupe (ce que l’on savait déjà en fait). Alors qui Liam s’est embourbé dans un Pop très, très 60’s qui manque sérieusement d’originalité, Noel a pris son temps et nous dévoile aujourd’hui une oeuvre qui lui ressemble et qui en impose par ses qualités mélodiques.

Ce n’est donc pas la révolution, mais c’est imparable, et ce de bout en bout, comme si Oasis avait finalement freiné ces dernières années le potentiel créatif de Noel Gallagher. Il n’a rien fait d’aussi bon depuis des années. Le single ‘The Death of You and Me’ dévoilé quelques temps plus tôt laissait déjà présager de belles choses. On retrouvait d’emblée son style, mais avec quelques arrangements bien sentis, tels que la grande fanfare qui l’accompagne. On y ressent toute sa maturité mais aussi beaucoup d’aisance et une liberté retrouvée.

Noel s’est lâché, son album ne laisse aucune place à l’ennui et dégage une atmosphère suffisamment personnelle pour ne pas rappeler en permanence Oasis, même si forcément on y pense… Oui, ‘Dream On’ fait penser à ‘Lyla’ et ‘If I Had a Gun…’ ou ‘(I Wanna Live in a Dream in My) Record Machine’ rappellent un paquet de chansons de son groupe défunt. Mais on sent une réelle volonté d’aller de l’avant, que ce soit sur le plus dansant ‘AKA… What a Life!’ ou le superbe final ‘Stop the Clocks’ sur lequel il nous démontre qu’il est largement capable de composer des morceaux épiques à lui tout seul. On n’aurait pas misé autant sur une si belle réussite, la surprise n’en est que meilleure. Les plus belles années de Noel Gallagher sont peut-être encore devant lui…

Titres conseillés : Everybody’s on the Run, Dream On, If I Had A Gun, The Death of You and Me, Stop the Clocks

Pour plus d’infos :

http://www.noelgallagher.com/
https://www.facebook.com/noelgallaghermusic/
http://twitter.com/NoelGallagher

Vous aimerez aussi…

OASIS - (What's The Story) Morning Glory? (1995)ARCTIC MONKEYS - Suck It And See (2011)MANIC STREET PREACHERS - Postcards From A Young Man (2010)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top