Vous êtes ici
Accueil > Découvertes > OLDEN YOLK – « Olden Yolk »

OLDEN YOLK – « Olden Yolk »

Les penchants pour la folk dystopique, le poétisme abstrait, les rythmes motoriks ont formé le son d’Olden Yolk. Le groupe a été conçu en 2012 par Shane Butler comme un projet rassemblant ses morceaux et son art visuel alors qu’il était en tournée et enregistrait avec Quilt. Après un split-album avec Weyes Blood en 2014, Olden Yolk est devenu une entité collaborative.

« Cut To The Quick » :

Ce premier album s’interroge sur l’amour, le doute sur soi-même… Teintées de mélancolie et de joie, les voix mélodieuses de Shane et Caity se répondent en un jeu de dialogue, prenant forme à travers des mélodies hantées et un rock’n’roll candide. Leurs chansons sont des odes à la vie citadine; des quais de métro aux monuments qui prennent part à la collectivité, se magnifiant à travers un psychédélisme urbain.

« Takes One To Know One » :

Sur l’album, Shane et Caity sont rejoints par Dan Drohan (Tei Shi, Uni Ika Ai) à la batterie et Jesse DeFrancesco à la guitare, qui font également partie du groupe live. La passion de Dan pour le jazz, le hip-hop et les percussions expérimentales est mise en avant, tandis que les ambiances minimalises de la guitare de Jesse flottent sur chaque morceau. L’album a été enregistré au studio Gary’s Electric à New York par Jarvis Taveniere (Woods) à la co-production et a été mixé par Jon Nellen (Ginla, Terrible Records). Parmi d’autres invités, on retrouve le multi-instrumentaliste John Andrews (Quilt, Woods, The Yawns) et le violoniste Jake Falby (Mutual Benefit, Julie Byrne) qui aident à créer un album aux fondations transgressives et au songwriting surprenant.

Pour plus d’infos :

https://oldenyolk.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/oldenyolk/
https://twitter.com/oldenyolk

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top