Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE DANDY WARHOLS – Come Down (1997)

THE DANDY WARHOLS – Come Down (1997)

THE DANDY WARHOLS - Come Down (1997)1. Be-In
2. Boys Better
3. Minnesoter
4. Orange
5. I Love You
6. Not If You Were the Last Junkie on Earth
7. Every Day Should Be a Holiday
8. Good Morning
9. Whipping Tree
10. Green
11. Cool as Kim Deal
12. Hard on for Jesus
13. Pete International Airport
14. The Creep Out

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 15 juillet 1997 / Label : Capitol Records / Pays d’origine : Etats-Unis

Les Dandy Warhols débutèrent au milieu des années 90 à Portland, Oregon, sous la direction du songwriter Courtney Taylor-Taylor, ex-batteur du groupe Beauty Stab. Les autres membres sont la pianiste Zia Mc Cabe, le batteur Eric Hedford et le guitariste Peter Holmström.

Le premier album provoque quelques remous aux States, puis la tournée emballe les foules mais c’est vraiment avec le second album que le groupe explose internationalement.

Les Dandy Warhols savent mêler les genres et les époques. Utilisant exclusivement des instruments d’avant 1973, ils pourraient côtoyer David Bowie ou le Velvet Underground et son inspirateur, Andy Warhol. Aujourd’hui, on appelle cela de la pop anglaise (chose assez rare pour un groupe américain).

Etre Dandy Warhol, c’est surtout une attitude. Les Dandy font parler d’eux, notamment pour leur vie dissolue de rock’n’rollers. A grand renfort de drogue et d’alcool, le quatuor sait se composer une image de groupe décadent. Si certains les perçoivent comme des pâles copieurs des Rolling Stones, d’autres les imaginent sauveurs d’un rock moribond.

Bien qu’aujourd’hui le groupe soit tres connu ici en Irlande pour son titre Bohemian Like You figurant sur la publicité de Vodafone (issu du très bon Thirteen Tales From Urban Bohemia) c’est leur avant dernier album que je vous propose ici.

Après la superbe introduction de Be-In, Boys Better, le second titre nous emporte rapidement dans cette ambiance rock/pop/psychedelique 60’s/70’s/90’s, on ne sait pas trop ! Autre grand moment, Not If You Were the Last Junkie on Earth, tube simple et efficace avec son amusant refrain « Shouldn’t you have got a couple of piercings and decided maybe you were gay? / I never thought you’d be a junkie because heroin is so passé. » Le côté ‘marrant’ des Dandy continue avec Everyday Should Be A Holiday. Cela ne fait aucun doute le groupe s’amuse, comme l’illustre ensuite Cool As Kim Deal.

Finalement le seul reproche que l’on puisse faire a cet album est son cote ‘noisy’ parfois un peu trop répétitif, ce qui donne l’impression d’écouter plusieurs fois le même morceau.

Titres conseillés : Be-In, Boys Better, Not If You Were the Last Junkie on Earth, Everyday Should Be A Holiday

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top