Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE STROKES – Is This It? (2001)

THE STROKES – Is This It? (2001)

THE STROKES - Is This It? (2001)1. Is This It
2. The Modern Age
3. Soma
4. Barely Legal
5. Someday
6. Alone, Together
7. Last Nite
8. Hard To Explain
9. New York City Cops
10. Trying Your Luck
11. Take It Or Leave It

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 30 juillet 2001 / Label : Sony – RCA / Pays d’origine : Etats-Unis

The Strokes se compose de Julian Casablancas (Chant), Nick Valenski (guitare), Albert Hammond Jr (guitare), Nikolai Fraiture (Basse) et Fabrizio Moretti (Batterie).

Pour un groupe de rock aux allures de rescapés du punk-rock des années 70, ce n’est pas dans les quartiers pauvres que se trouvent les origines de The Strokes. Les 5 membres se connaissent depuis l’adolescence, voire l’enfance. En effet, Julian et Albert se sont rencontrés à 13 ans dans un établissement scolaire en Suisse pour gens aisés. Hammond y resta 6 mois, Casablancas 2 ans. Le père de ce dernier, John Casablancas, est une figure de la jet-set et le fondateur de l’agence Elite qui a lancé Claudia Schiffer, Naomi Campbell ou encore Cindy Crawford. Il n’a cependant rien à voir avec la réussite des Strokes (enfin, à ce que l’on dit…). Julian déclarait à ce sujet : « Mon père n’a pas grand chose à voir avec ce que je suis devenu… Hanson, c’est le genre de truc qu’il apprécie ». En revanche, son beau-père semble avoir beaucoup plus compté : « Le mari de ma mère est l’homme qui m’a tout appris. Il m’a appris à fuir la facilité, m’a transmis l’idée qu’il est indispensable de travailler dur pour arriver à un résultat ».

Revenu à New York à 16 ans, Julian est inscrit à l’Upper West Side de Manhattan où il fait la connaissance de Valensi et Moretti ; tous les trois se retrouvent souvent pour jouer de la guitare pendant des heures. Nikolai Fraiture, quant à lui, étudie au Lycée français de New York ; sa mère est une institutrice originaire de Paris. Albert Hammond, alors à Los Angeles, rejoindra le groupe en 1999.

Le premier concert officiel a lieu dans un club en 1998 devant 5 personnes. Fin 1999, Raphael Gordon, qui deviendra leur producteur, leur prête son local de répétition au matériel rudimentaire et ils enregistrent une maquette en 2000. Les gens commencent à affluer aux concerts suivants. Ils jouent alors au Mercury Lounge et rencontrent Ryan Gentles, leur futur manager. Celui-ci fait tourner leur demo qui finit par arriver chez Geoff Travis, le patron du label Rough Trade (The Smiths notamment). A partir de là, tout s’enchaîne : la maquette est publiée telle quelle sous la forme d’un EP et les Strokes entament une tournée à guichets fermés en Angleterre.

La presse musicale anglaise se déchaîne :

– NME : « Sans prendre de gants, disons tout de suite que les Strokes sont ce qu’il y a de plus frais en ce moment. On retrouve chez eux le romantisme pur et la passion du punk new-yorkais, le génie de poètes de rue qui balancent des chansons pop bien ficelées, débordantes d’amour, de haine et d’envie et de malentendus agonisants, toutes ces frustrations de jeunes adultes, diffusées en Technicolor par des bardes photogéniques de Bowery »

Le 28 août 2001 sort l’album ‘Is this it’ sur lequel la presse ne manque pas d’eloges une fois de plus :

Un album racé, plein de rage maîtrisée et d’élégantes mélodies… Onze titres plus nerveux et efficaces les uns que les autres (Rock & Folk).

Un groupe qui n’a rien de révolutionnaire donc, mais qui fonctionne et qui a tout raflé aux derniers Brit Awards. Par conséquent a suivre…

Titres conseillés : Is This It?, Last Nite, Take It or Leave It

Laisser un commentaire

Top