Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > FRANZ FERDINAND – Always Ascending (2018)

FRANZ FERDINAND – Always Ascending (2018)

FRANZ FERDINAND - Always Ascending (2018)1. Always Ascending
2. Lazy Boy
3. Paper Cages
4. Finally
5. The Academy Award
6. Lois Lane
7. Huck And Jim
8. Glimpse Of Love
9. Feel The Love Go
10. Slow Don’t Kill Me Slow

Date de sortie : 9 février 2018 / Label : Domino Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Après avoir durablement marqué le Rock écossais – et bien au-delà – pendant les années 2000, Franz Ferdinand a toujours été en quête de renouveau, que ce soit dès 2009 sur l’album « Tonight », ou plus récemment sur « FFS », en collaboration avec Sparks. Deux albums qui contenaient de belles choses, mais ne parvenaient pas à maintenir la flamme des débuts avec autant d’intensité. On avait finalement préféré à ces disques le retour aux sources que constituait « Right Thoughts, Right Words, Right Actions » en 2013 qui privilégiait l’efficacité sur l’originalité.

Cinq années se sont écoulées depuis cet album, et beaucoup de choses ont changé au sein du groupe de Glasgow, avec un premier changement de line-up dû au départ du guitariste historique Nick McCarthy remplacé par Dino Bardot (ex-1990s). Le Franz Ferdinand nouvelle mouture voit aussi l’arrivée de Julian Corrie aux synthés (un musicien et producteur de la scène de Glasgow également connu sous le nom de Miaoux Miaoux), ce qui n’a pas été sans conséquences sur leur musique. Si le titre « Always Ascending » s’impose d’emblée comme la nouvelle devise du groupe, il révèle un désir profond de changement. Mais tout cela se fait dans la continuité du style qui a fait leur renommée. Certes, l’arrivée d’un clavier s’entend particulièrement, conférant une touche plus dansante à l’ensemble. La production du français Philippe Zdar (Cassius, Phoenix, Beastie Boys) vient renforcer cette impression, en leur offrant à la fois une sonorité très actuelle, tout en respectant la marque de fabrique du groupe.

Mais c’est aussi le piège de « Always Ascending ». Après une entrée en matière très alléchante avec le titre qui donne son nom à l’album puis le nerveux « Lazy Boy », Franz Ferdinand tombe un peu trop vite dans un rythme de croisière, dès la fin de « Paper Cages »,  dont il peine à sortir. Du coup l’ensemble s’avère beaucoup moins surprenant qu’on aurait pu l’espérer. Sur « Tonight » en 2009 tout n’était pas réussi, mais le groupe essayait de se mettre en danger. Il manque probablement cette petite étincelle à « Always Acending » – un disque au demeurant très efficace qui s’écoute avec plaisir – mais ne tient finalement pas totalement la promesse annoncée. Et les titres les plus éloignés de leur Rock d’antan, comme « Lois Lane » ne sont malheureusement pas les plus convaincants, à l’exception de « Feel The Go ». Le titre « Slow Don’t Kill Me Slow » constitue aussi  un beau final mais préférera finalement amplement les refrains de « Huck and Jim » où le groupe se remémore ses vieilles amours en se disant que si Franz Ferdinand c’est toujours pas mal du tout maintenant, c’était tout de même mieux avant.

Pour plus d’infos :

Festival Rock en Seine – Domaine National de Saint Cloud – Vendredi 25 août 2017 : galerie photos

Chroniques :

FFS – ‘FFS’ (2015)
‘Right Thoughts, Right Words, Right Actions’ (2013)
‘Tonight’ (2009)
Lire la chronique de ‘You Could Have It So Much Better’ (2005)
Lire la chronique de Franz Ferdinand (2004)
Le Zénith, Paris, Samedi 29 octobre 2005 : Compte-rendu / galerie photos

http://www.franzferdinand.co.uk/
http://www.facebook.com/officialfranzferdinand
http://twitter.com/Franz_Ferdinand

Vous aimerez aussi…

FRANZ FERDINAND - Right Thoughts, Right Words, Right Action (2013)FFS - FFS (2015)ARCTIC MONKEYS - AM (2013)

Laisser un commentaire

Top