Vous êtes ici
Accueil > Actualités > STEF CHURA – Midnight (2019)

STEF CHURA – Midnight (2019)

STEF CHURA - Midnight (2019)1. All I Do is Lie
2. Scream
3. Degrees
4. Method Man
5. Trumbull
6. Jumpin’ Jack
7. Sincerely Yours
8. 3D Girl
9. Sweet Sweet Midnight
10. Love Song
11. They’ll Never
12. Eyes Without a Face

Date de sortie : 7 juin 2019 / Label : Saddle Creek / Pays d’origine : Etats-Unis

Il n’aura pas fallu longtemps à Stef Chura, signée fin 2017 sur le label Saddle Creek, pour donner suite à son épatant premier album « Messes ». Tombé amoureux de ce disque sorti à l’origine Urinal Cake Records (eh oui !), le label américain a eu du nez, car « Midnight » vient confirmer toutes les promesses de ce premier essai, et bien au-delà. La chanteuse originaire de Detroit est une Indie rockeuse dans l’âme ; il ne lui manquait plus que le bon entourage pour donner forme à sa vision. Et c’est en la personne d’un roi du DIY qu’elle l’a trouvé : Will Toledo, l’homme derrière Car Seat Headrest, songwriter prolifique et hors pair qui vient partager sa sensibilité sonore, mais aussi sa voix, en produisant ce nouvel album.

Il pousse donc la chansonnette avec elle sur « Sweet Sweet Midnight » et « Love Song », mais sans lui voler pour autant la vedette, car Stef Chura a tout d’une enfant cachée de Pavement et des Pixies, capable de vous sortir des riffs tranchants et saturés avec autant d’efficacité que la bande à Frank Black sur le très percutant « Method Man ». Et c’est avec autant de fougue qu’elle enchaîne ses compositions portées par des ingrédients familiers aux amateurs de Rock alternatif 90’s (guitare à la distorsion poussée, une ligne de basse claire, et un chant à la fois hurlant et plaintif).

On trouvera forcément vite beaucoup de points communs entre « Midnight » et « Twin fantasy » de Car Seat Headrest, ce qui laisse supposer une collaboration particulièrement fructueuse où Stef Chura devient en quelque sorte le reflet féminin de l’icône Indie Rock qui l’accompagne dans cette aventure. Mais elle a autant de personnalité et un sens tout aussi aigu de la « mélodie qui tue », car c’est exactement de cela qu’il s’agit. Il n’y a rien à jeter : du nerveux « Scream » à la seconde partie explosive de « Degrees », en passant par le refrain fédérateur de « Jumpin’ Jack » à l’intermède au piano « Trumbull », sans oublier la complainte finale (et saturée) « Eyes Without a Face », tout s’enchaîne dans une parfaite fluidité et surtout avec un naturel qui fait vraiment plaisir à entendre.

En termes d’Indie Rock, vraiment indépendant, vous ne trouverez sans doute pas mieux cette année. Stef Chura réalise avec « Midnight » le disque que la plupart de ses illustres aînés ne sont plus capables de faire depuis bien longtemps…

Pour plus d’infos :

http://stefchura.net/
https://www.facebook.com/stefchuraband/
https://twitter.com/stefchura

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top