Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > BLOC PARTY – Four (2012)

BLOC PARTY – Four (2012)

BLOC PARTY - Four (2012)1. So He Begins To Lie
2. 3X3
3. Octopus
4. Real Talk
5. Kettling
6. Day 4
7. Coliseum
8. V.A.L.I.S.
9. Team A
10. Truth
11. The Healing
12. We’re Not Good People
13. Mean (Bonus Edition limitée)
14. Leaf Skeleton (Bonus Edition limitée)

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 20 août 2012 / Label : Frenchkiss Records – Pias Cooperative / Pays d’origine : Royaume-Uni

Voici un album que l’on n’attendait plus.  Il y a à peine un an l’affaire de Bloc Party semblait réglée. Il y avait de l’eau dans le gaz au sein du groupe! Kele voulait partir et les autres ne savaient pas s’ils allaient continuer ou non sans lui. Fort heureusement il semble que chacun ait mis ses humeurs de côté pour se retrouver autour d’un nouvel album. Mais voilà, « se retrouver » ce n’est pas forcément facile après avoir fait, d’une part, une escapade en solo à fort penchant électronique pour Kele Okereke, d’autre part des albums de plus en plus ambitieux qui avaient placé la barre bien haut.

‘Intimacy’ n’était pas notre album préféré de Bloc Party, mais il avait l’avantage de montrer leur envie d’aller plus loin. Sur ‘Four’, le quatuor remet les compteurs à zéro. Marche arrière toute! On oublie les arrangements électroniques pour se vouer à un Rock rêche, direct, brut de décoffrage.  Avouons-le, ce n’est pas pour nous déplaire. Pourtant ‘Four’ ne bénéficie ni de la jeunesse de ‘Silent Alarm’, ni de l’imagination de ‘A Weekend In The City’. Du coup il en a déjà déçu certains… Il est pourtant loin d’être mauvais !

Le premier single que le groupe nous a dévoilé, ‘Octopus’, est assez trompeur, car il laisse imaginer une suite logique à ‘Intimacy’, alors que ce n’est pas du tout le cas. On rentre directement dans le vif du sujet avec le rouleau compresseur ‘So He Begins To Lie’ avec lequel ils nous démontrent qu’ils ont encore envie d’en découdre. Peut-être pas avec la même fraîcheur, mais avec encore beaucoup d’énergie. C’est indéniablement l’album le plus Rock des Londoniens, comme l’illustre le titre suivant, ’3×3’, avec un Kele hurlant sur un mur de guitares.

Ces titres nous permettent d’entrer rapidement dans l’album avant une légère accalmie à mi-parcours. L’ensemble reste cependant bien axé sur les guitares, sur le côté « humain », et c’est sans doute cela que Bloc Party a voulu nous dire. ‘Four’ comme 4ème album, certes, mais aussi ‘Four’ comme quatre amis qui se sont retrouvés. Et on ne saurait bouder notre plaisir en écoutant le supersonique ‘Kettling’ qui est bien plus proche de titres tels que ‘Marquis In Spades’ des Smashing Pumpkins (une tonitruante face B de ‘Zero’) que de la Pop anglaise. Ils remettent d’ailleurs ça un peu plus loin sur ‘Team A’ puis sur le final très énervé ‘We Are Not Good People’. L’ambiance plus légère de certains titres tels que ‘Day Four’ rappelle néanmoins un peu plus les premières compositions du groupe.

Si l’on doit comparer ‘Four’ aux deux premiers opus de Bloc Party on vous dira donc que oui, en effet, il est légèrement en-dessous, mais pas de là à dire que les Anglais ont raté leur retour, loin de là. « Bloc Party is back » avec un disque mordant qui comporte lui aussi quelques joyaux, dont le superbe ‘Truth’. Le doute planait encore un peu pendant les premières écoutes, mais maintenant ‘Four’ monte en puissance, dans notre cœur et nos oreilles.

Titres conseillés : So He Begins To Lie, 3×3, Octopus, Kettling, Team A, Truth, We’re Not Good People

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de ‘Intimacy’ (2008)
Lire la chronique de ‘A Weekend In The City’ (2007)
Lire la chronique de ‘Silent Alarm’ (2005)

Le Réservoir, Paris, jeudi 26 avril 2007 : compte-rendu / galerie photos

http://blocparty.com/
http://www.facebook.com/blocpartyofficial
http://twitter.com//BlocParty

Vous aimerez aussi…

BLOC PARTY - Silent Alarm (2005)THE SMASHING PUMPKINS - Oceania (2012)THE CAST OF CHEERS - Family (2012)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top