Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > EAGULLS – Ullages (2016)

EAGULLS – Ullages (2016)

EAGULLS - Ullages (2016)1. Heads or Tails
2. Euphoria
3. My Life in Rewind
4. Harpstrings
5. Velvet
6. Psalms
7. Blume
8. Skipping
9. Lemontrees
10. Aisles
11. White Lie Lullabies

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 20 mai 2016 / Label : Partisan Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Deux ans après un premier disque coup de poing sorti chez Partisan Records, le quintet de Leeds Eagulls est de retour avec « Ullages », un album au titre en forme d’anagramme qui veut probablement nous faire comprendre d’emblée qu’il s’agit de brouiller les pistes. Si le groupe s’était fait remarquer jusqu’ici par ses influences Post Punk et Shoegaze, il a apparemment décidé de mettre le second terme de côté cette fois-ci, en concentrant ses nouvelles chansons dans une direction toujours très Rock, mais plus apparentée à la New Wave, notamment en raison d’une production très différente, moins Noisy et plus ample.

Qu’importe, si le groupe nous semble aujourd’hui un peu moins énervé, il ne semble pas avoir perdu pour autant sa recette magique. A l’écoute d’Ullages, on fait un bond soudain d’au moins trente ans en arrière, un exercice de style que d’autres groupes tels que Girls Names ont d’ailleurs réussi avec brio ces dernières années. Le chant de George Mitchell évoque toujours celui de Robert Smith (écoutez ‘Blume’ pour vous en rendre compte par vous-même), et peut-être encore plus en raison de l’univers sonore déployé par ce disque. La voix se retrouve plus en avant, et c’est un bel atout parmi les nombreuses cartes que le groupe a en main. « Heads or Tails » ouvre donc l’album avec un effet de chorus sur la guitare et une atmosphère très New Wave qui définit plutôt bien ce qui va suivre. C’est fou à quel point on s’y croirait lorsque l’on a connu cette époque. New Wave dans le son, Post Punk dans l’âme, puisque ce titre, ainsi que de nombreux autres, n’est pas sans rappeler le « Love Like Blood » des Killing Joke, mais aussi plus loin, en trame de fond, le spleen de Joy Division.

Et ça marche. On pourra toujours critiquer les membres d’Eagulls pour avoir copié leurs aînés et ne rien avoir inventé, mais il maîtrisent à merveille les codes du genre, notamment sur quelques moments de grâce tels que ‘Lemontrees’ – qui est probablement le titre le plus Noisy du lot – ou l’impeccable ‘Euphoria’ que l’on aurait très bien pu entendre sur un album tel que « Pornography » des Cure, tout comme le titre intitulé ‘Aisles’ qui commence presque comme ‘The Figurehead’ avec son rythme de batterie militaire.

Certains fans de la première heure auront probablement plus de mal à s’adapter à « Ullages » qui a sans doute laissé de côté un peu de la rage de son prédécesseur, sans pour autant perdre de son énergie.  Le disque est plus sophistiqué, et d’une certaine manière plus Pop. Mais en fin de compte la forme s’adapte bien au fond, des chansons plutôt sombres et dépressives. Et cet épouvantail sur la pochette, comme pour chasser le vol de corbeaux qui pourrait s’abattre sur les compositions du groupe… Il y a 10 ans tout le monde parlait de Post Punk revival, initié par Interpol puis suivi par les Anglais de Bloc Party, Maxïmo Park, Futureheads… Eagulls remet aujourd’hui goût du jour un genre pas si lointain que l’on aurait pu croire désuet et qui sait, peut-être entraîneront-ils nombre de jeunes pousses dans leur foulée, et nous rappeler que les années 80 n’ont jamais été autant à la mode.

EAGULLS sera en concert le lundi 30 mai 2016 au Nouveau Casino à Paris! Toutes les infos ici : https://www.facebook.com/events/1237558982922776/

Pour plus d’infos :

http://www.eagulls.co.uk/
https://www.facebook.com/eagulls/
https://twitter.com/eagullsuk

Vous aimerez aussi:

VON PARIAHS - Genuine Feelings (2016)GIRLS NAMES - Arms Around A Vision (2015)THE HORRORS - Luminous (2014)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top