Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > FARAO – Till It’s All Forgotten (2015)

FARAO – Till It’s All Forgotten (2015)

FARAO - Till It’s All Forgotten (2015)1. TIAF
2. Bodies
3. Hunter
4. Maze
5. Feel
6. Anchor
7. Warriors
8. Silence
9. Fragments
10. Are You Real?

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 11 septembre 2015 / Label : Full Time Hobby – Pias / Pays d’origine : Norvège

Farao : derrière ce pseudonyme se cache Kari Jahnsen, une auteure compositrice norvégienne qui depuis quelques années déjà nous dévoile des chansons envoûtantes au compte-goutte sur la toile. C’est avec ‘Forces’ que nous l’avions découverte en 2013, une pop song d’une rare intensité. Cette beauté a d’ailleurs hanté ses premières années de carrière pendant lesquelles elle a peaufiné son style, oscillant entre Folk et Electro, jusqu’à l’impeccable EP éponyme sorti début 2014 où les quatre chansons présentes révélaient un monde de poésie.

Si vous connaissez déjà Farao, ne vous attendez pas à entendre la même chose sur ce premier album qui a mis beaucoup de temps à venir. Dès la première écoute on comprend vite pourquoi. « Till It’s All Forgotten » est un disque à son image, imprévisible et créatif.  L’album a été enregistré en Islande en compagnie de Mike Lindsay – l’homme derrière Tunng et Cheek Mountain Thief – producteur idéal pour un tel projet tant ce dernier est habitué aux expérimentations sonores et à sortir de l’ordinaire avec ses propres groupes. En effet, le penchant Folk a quasiment totalement disparu de « Till It’s All Forgotten », faisant place à une musique électronique très étonnante, particulièrement audacieuse, souvent rêveuse, parfois tribale… qui en somme ne laisse pas indifférent.

Une fois passée la surprise des premières écoutes, on commence alors à entrer progressivement dans l’univers de Farao où la poésie est toujours bien là mais s’exprime différemment, notamment sur le rêveur ‘Hunter’ qui, après une introduction mélancolique, évolue vers un final inquiétant et torturé. ‘Maze’ poursuit dans la même lignée, avec un jeu de batterie plus Jazzy, principalement joué au piano. Mais le fil conducteur de ce disque, c’est le rythme. Des premières notes de ‘TIAF’ à l’introduction de ‘Bodies’, l’instrumentation de ‘Feel’ le côté très festif de ‘Are You Real?’ chaque morceau est identifiable grâce à une section rythmique – aux teintes souvent électroniques – toujours différente. L’autre prouesse de cette jeune artiste est peut-être également d’avoir quasiment tout joué elle-même sur cet album, à de rares exceptions près.

Le résultat est donc dans un premier temps déroutant, surtout si l’on s’attendait à un album bien plus Folk, ce qu’elle n’avait de toute évidence plus envie de faire. « Till It’s All Forgotten » est plutôt un réservoir d’idées souvent étonnantes mais surtout brillantes, qui savent bousculer l’auditeur, à l’image de l’atmosphère brésilienne de ‘Are You Real ?’ ou de ‘Bodies’ où le chant de Farao fait des merveilles. Voici donc un premier album en forme de labyrinthe où se cachent de nombreux tiroirs et passages secrets et devant lequel on ne peut  que s’incliner. Un beau concentré d’audace.

Lire l’interview de Farao, le mercredi 8 juillet 2015

Titres conseillés : à peu près tous !

Pour plus d’infos :

http://www.farao.co.uk/
https://www.facebook.com/faraomusic
https://twitter.com/faraomusic

Vous aimerez aussi…

BJÖRK - Vulnicura (2015)SASHA SIEM - Most Of The Boys (2015)MY BRIGHTEST DIAMOND - This Is My Hand (2014)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top