Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > GARBAGE – Strange Little Birds (2016)

GARBAGE – Strange Little Birds (2016)

GARBAGE - Strange Little Birds (2016)1. Sometimes
2. Empty
3. Blackout
4. If I Lost You
5. Night Drive Loneliness
6. Even Though Our Love Is Doomed
7. Magnetized
8. We Never Tell
9. So We Can Stay Alive
10. Teaching Little Fingers to Play
11. Amends

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 10 juin 2016 / Label : Stunvolume – [PIAS] Cooperative / Pays d’origine : Etats-Unis / Royaume-Uni

Après plus de 20 ans de carrière, Garbage aurait pu décider de se reposer sur ses lauriers, de gérer, d’enchaîner les tournées anniversaires comme ils l’ont fait l’an dernier avec leur premier album. Mais de toute évidence la bande à Shirley Manson avait encore des choses à dire. Ils sont revenus en 2012 après un long hiatus avec « Not Your Kind Of People ». Et ce retour leur a donné des ailes.

« Strange Little Birds » est le sixième album studio du groupe. Il nous le présente comme le plus proche de son premier et il est vrai que l’on retrouve sur plusieurs titres leur ‘patte’ caractéristique. Ils n’ont pourtant jamais cessé d’évoluer et toujours laissé la porte ouverte à de nouvelles expérimentations. De ce point de vue c’est un disque est à deux visages, mêlant des compositions que l’on reconnaît facilement comme du Garbage ‘classique’, et d’autres plus électroniques ou planantes, comme l’introduction ’Sometimes’. Alors chacun pourra probablement piocher dans cet album ce qu’il aime bien dans ce groupe.

Pour notre part, nous nous réjouissons de trouver des singles aussi tranchants que l’imparable ‘Empty’, ‘Blackout’ ou encore ‘We Never Tell’. Des morceaux particulièrement directs sur lesquels  le groupe est à son meilleur, mais pas forcément représentatifs de l’ensemble de l’album qui s’avère être plus introspectif. Un bon tiers du disque est effectivement composé de titres à caractère plus électronique et surtout plus atmosphériques, comme ‘If I Lost You’, ‘Teaching Little Fingers To Play’ ou le final ‘Amends’. Ce ne sont pas nécessairement les morceaux les plus évidents, même s’ils gagnent en intérêt au fil des écoutes. Le reste des chansons marie plutôt bien les deux amours de Garbage. Derrière ses arrangements, ‘Night Drive Loneliness’ bénéficie d’une noirceur plutôt envoûtante. ‘Even Though Our Love Is Doomed’, chanson d’amour au thème plutôt classique, gagne en tension au fil des minutes. Et enfin ‘Magnetized’ et ‘So We Can Stay Alive’ sont particulièrement représentatifs de ce que Garbage maîtrise le mieux lorsqu’il s’agit de faire cohabiter guitares électriques et musique électronique.

Évidemment, il n’est jamais simple après autant d’années de sortir un disque qui sera considéré plus tard comme un classique aux yeux du public. Les temps changent, heureusement Garbage ne semble pas être resté coincé dans une nostalgie du passé qui les cataloguerait inexorablement comme de vieilles gloires des 90’s. « Strange Little Birds », avec ses nombreuses qualités et ses (quelques) défauts est probablement le meilleur disque du groupe depuis le particulièrement Rock « Bleed Like Me ». Mais il a surtout l’avantage de sonner comme une œuvre de son temps, ce qui nous conforte dans l’idée que le quatuor n’a pas encore fini de nous ravir avec des tubes dont lui seul a le secret, et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle.

Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Garbage, le mardi 12 avril 2016

Chroniques :

‘Bleed Like Me’ (2005)
‘Garbage’ (1995)

https://www.garbage.com/
https://www.facebook.com/GarbageOfficial/
https://twitter.com/garbage

Vous aimerez aussi…

GARBAGE - Garbage (1995)METRIC - Pagans In Vegas (2015THE DØ – Shake Shook Shaken (2014)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top