Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > GLEN HANSARD AND MARKETA IRGLOVA – The Swell Season (2006)

GLEN HANSARD AND MARKETA IRGLOVA – The Swell Season (2006)

GLEN HANSARD AND MARKETA IRGLOVA - The Swell Season (2006)1.In The Arms Of This Low
2.Sleeping
3.Falling Slowly
4.Drown Out
5.Lies
6.When Your Minds Made Up
7.The Swell Season
8.Leave
9.The Moon
10.Alone Apart

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 21 avril 2006 / Label : Plateau Records – Indies Records / Pays d’origine : Irlande – République Tchèque

Cela fait des années que notre webzine vante les mérites de The Frames, probablement l’un des groupes les plus attachants que l’Irlande ait jamais connu. Et bien entendu, le nom de Glen Hansard sera du coup bien connu des amateurs du groupe. Le leader charismatique de The Frames, celui par qui leur histoire est née. Si le combo s’exporte peu en Europe, il connaît depuis quelques années un succès grandissant en République Tchèque, notamment en raison de son intérêt pour les artistes ‘authentiques’ dotés d’une grande culture de la musique traditionnelle de leur pays et généralement adeptes des instruments à cordes et archets. Un magnifique témoignage de cette collaboration était déjà sorti en 2002, l’album live ‘Breadcrumb Trail’.

Ce que l’on savait moins jusqu’ici, c’est que Glen Hansard profitait de ses voyages dans l’Est pour se produire seul sur scène avec Markéta Irglová, une jeune chanteuse pianiste Tchèque. Une aventure qui s’est poursuivie en Irlande et aux Etats-Unis. Au départ, c’était surtout un prétexte pour prendre du bon temps, faire du tourisme et se faire plaisir. C’est alors que le réalisateur Tchèque Jan Hrebejk fut séduit par la musique du duo et leur proposa d’enregistrer quelques morceaux pour son film ‘Beauty in Trouble’. Finalement c’est un album entier qui verra le jour, avec la participation de Marja Tuhkanen au violon et Bertrand Galen au violoncelle.

Plus qu’un simple ‘side-project’, Glen Hansard dévoile mieux que jamais toute son âme de poète qu’il n’a jamais vraiment cachée, mais que la musique – en général – plus rock de The Frames contenait toujours un peu. ‘The Swell Season’, c’est exactement cela : un poème en musique. Une œuvre très intime, au ton très posé, assez proche de l’univers de Damien Rice. Les thèmes abordés par les chansons tournent autour de la séparation, d’où cette ambiance triste, mélancolique, toujours présente. Le mariage des voix fonctionne particulièrement bien sur ‘Falling Slowly’. Malgré quelques petites longueurs, le disque prend véritablement son envol – et ce n’est pas vraiment une surprise – lorsque la voix de Glen Hansard se lâche, notamment sur le final poignant de ‘When Your Mind’s Made Up’, mais aussi sur ‘Leave’ et ‘The Moon’, points culminants de l’album sur lesquels son chant exprime la douleur et le désespoir comme personne. On a presque la larme à l’œil…

Une œuvre qui prend beaucoup d’ampleur dans la seconde moitié. L’instrumental ‘The Swell Season’ qui fait effectivement penser à une musique de film, ou plus précisément de drame, possède le même charme que ‘In the Deep Shade’, l’introduction de ‘For The Birds’. Markéta Irglová clôt magnifiquement le disque par une ballade interprétée avec la même passion qu’une Lisa Hannigan. Un album d’une beauté à couper le souffle qui constitue un bien bel intermède en attendant le retour de The Frames.

Titres conseillés: When Your Mind’s Made Up, The Swell Season, The Moon, Leave, Alone Apart.

Pour plus d’infos : http://www.myspace.com/theswellseason

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top