Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > METRONOMY – The English Riviera (2011)

METRONOMY – The English Riviera (2011)

METRONOMY - The English Riviera (2011)1. The English Riviera
2. We Broke Free
3. Everything Goes My Way
4. The Look
5. She Wants
6. Trouble
7. The Bay
8. Loving Arm
9. Corinne
10. Some Written
11. Love Underlined

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 8 avril 2011 / Label : Because Music / Pays d’origine : Royaume-Uni

C’est étrange, malgré les nombreuses louanges faites autour de l’album ‘Nights Out’ sorti en 2008, on n’était pas parvenu à s’embarquer sur le navire Metronomy jusque là. Trop électronique peut-être, trop bizarre aussi, c’était un disque indéniablement audacieux envers lequel nos oreilles ne furent pas suffisamment curieuses. Il n’y avait pas de raisons que cela change à l’aube de la sortie de ‘The English Riviera’, si ce n’est que pas mal de choses ont changé au sein du groupe depuis deux ans.

Nouveau line-up. Gabriel Stebbing, l’un des fondateurs du groupe, tire sa révérence et laisse le loisir à  Joseph Mount de recruter de nouveaux membres, dont Anna Prior à la batterie et Gbenga Adelekan à la basse. Tout cela ne fut pas sans conséquences sur leur musique, que l’on peut aujourd’hui plus facilement ranger dans le rayon Indés que celui de l’Electro. Si Metronomy a conservé la base de claviers et de samples qui font partie de son identité, le quatuor s’ouvre aujourd’hui a une Pop plus variée et agrémentée d’instruments plus classiques.

‘The English Riviera’, ou un rayon de soleil venu d’Angleterre. Les premières écoutes sont très surprenantes, entre réminiscences de New Wave et des refrains légers presque Disco. On ne sait d’abord pas sur quel pied danser. Car ce disque est aussi formidablement dansant d’ailleurs, surtout lorsqu’il remet les claviers en avant sur ‘The Bay’ et surtout ‘Corrine’ superbement interprété par Anna Prior qui a beaucoup apporté au groupe dans ce domaine. Dansant, oui, mais mélancolique à la fois, presque inquiétant. Tout cela n’est pas sans nous rappeler la formidable reconversion de New Order après la mort de Joy Division.

Metronomy a donc trouvé le bon équilibre entre les instruments. On s’en aperçoit très vite, dès ‘We Broke Free’ avec ses couplets caractérisés par un riff de guitare aux cordes étouffées, puis un solo final où ils parviennent à faire sonner les larsens de guitare… un peu comme des claviers. Et plus on laisse mûrir ce disque, plus ses mélodies s’avèrent évidentes, impeccables et très personnelles.

Cela ne fait aucun doute, avec des chansons tels que ‘Everything Goes My Way’ le groupe a de quoi séduire tous les publics, avec cette ballade douce amère où s’invitent quelques cuivres, mais aussi de nombreux choeurs, un élément très présent sur l’ensemble de l’album. ‘The Look’ est une autre pépite qui joue sur la carte des années 80 en évitant habilement de tomber dans le Kitsch. Un commentaire que l’on pourrait faire sur le titre suivant également, ‘She Wants’.

En fin de compte, ‘The English Riviera’ est un formidable recyclage des genres et des époques, d’une certaine façon très futuriste (‘Loving Arm’), mais en même temps bercé par des références bien plus traditionnelles (‘Everything Goes My Way’, encore), ce qui lui permet d’être non seulement très efficace, au-delà de son étrangeté, mais aussi libéré de toute comparaison, et c’est bien ce qui fait sa force.

Titres conseillés : We Broke Free, Everything She Wants, The Look, She Wants, The Bay, Corrinne

Pour plus d’infos :

http://www.metronomy.co.uk/
http://www.myspace.com/metronomy
http://www.facebook.com/metronomy

Vous aimerez aussi…

FOALS - Total Life Forever (2010)AIR - Moon Safari (1998/2008)FRIENDLY FIRES - Friendly Fires (2008)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top