Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > METRIC – Synthetica (2012)

METRIC – Synthetica (2012)

METRIC - Synthetica (2012)1. Artificial nocturne
2. Youth without youth
3. Speed the collapse
4. Breathing underwater
5. Dreams so real
6. Lost kitten
7. The void
8. Synthetica
9. Clone
10. The wanderlust
11. Nothing but time

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 25 juin 2012 / Label : Metric Music International – Pias / Pays d’origine : Canada

Un groupe en ascension permanente. Depuis ses débuts, Metric n’a cessé de devenir plus intéressant et plus accrocheur. Ces Montréalais révélés au public Français le temps d’une chanson (‘Dead Disco’) sur le film « Clean » d’Olivier Assayas, puis perle Indie à suivre de près sur ‘Live It Out’ deux ans plus tard, ont fini par exploser aux oreilles d’un public bien plus large grâce au très inspiré ‘Fantasies’ sorti en 2009. Ironiquement, c’était justement au moment où le groupe a décidé de maîtriser au maximum son image et sa musique, en privilégiant autant que possible le ‘Do It Yourself’, qu’il a connu son plus grand succès. Il faut dire qu’Emily Haines et sa bande avaient placé la barre très haut, tant ce dernier opus regorgeait de tubes, à tel point qu’on se demandait s’ils allaient aujourd’hui être capable de renouveler une telle performance.

Nous vous répondrons par oui et non, car ‘Synthetica’ est un album assez différent de son prédécesseur. Metric a toujours joué sur le mariage réussi de ses guitares tranchantes et de ses claviers. C’est encore le cas aujourd’hui, mais la production de ce disque – et même sa pochette – laissent vite entrevoir une atmosphère plus axée sur les synthés. C’est évident sur ‘Artificial Nocturne’ qui ouvre l’album dans une ambiance d’abord atmosphérique qui prend son envol dans sa seconde partie. Mais ce titre (réussi) n’est que l’arbre qui cache la forêt. On espérait encore des tubes à la ‘Sick Muse’, et voilà qu’ils arrivent coup sur coup : le ravageur ‘Youth Without Youth’ aux sonorités très années 80 est le bijou de cet album, suivi des plus Pop Rock et presque aussi efficaces ‘Speed The Collapse’ et ‘Breathing Under Water’.

Mais l’atmosphère générale a bel et bien changé. ‘Synthetica’ est d’une certaine façon plus sombre – car ‘Fantasies’ était un disque empli d’espoirs – mais aussi plus engagé, hanté par les crises politiques et financières de notre époque. Ce disque dévoile une tension qui n’est pas sans rappeler celle de ‘Live It Out’ sorti il y a 7 ans. Mais d’un point de vue purement musical, on ne peut qu’admirer le chemin parcouru entre ce deux disques. Une évolution qui ne plaira pas forcément à tous les fans de la première heure tant la production est plus poussée, mais Metric ne trahit jamais son style et  son authenticité au profit d’une réussite commerciale. Les 11 titres qui constituent cet album sont encore une fois particulièrement sincères et inspirés, même si moins évidents que ceux de ‘Fantasies’ au premier abord. Le groupe réalise un sans faute au moins sur les 6 premiers titres, laissant retomber un peu la tension à la fin du disque. C’est peut-être là la seule petite chose à regretter (et encore), car franchement, on terminera cette chronique par la même phrase que celle de ‘Fantasies’ il y a trois ans : Le nouveau Metric est une bombe, ne passez pas à côté ! Voici d’ores et déjà l’un des grands albums de 2012.

Titres conseillés : à peu près tous!

Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Metric, le jeudi 15 octobre 2015

Chroniques :

‘Fantasies’ (2009)
‘Live It Out’ (2005)
‘Old World Underground, Where Are You Now ?’ (2003)

Interview, Paris, le lundi 23 mars 2009

Le Trianon, Paris, mardi 3 juillet 2012 : galerie photos
La Maroquinerie, Paris, Jeudi 9 juin 2005 : compte-rendu / galerie photos

http://www.ilovemetric.com/
http://www.facebook.com/metric
http://twitter.com/metric

Vous aimerez aussi…

METRIC - Fantasies (2009)THE DØ - Shake Shook Shaken (2014)METRONOMY - The English Riviera (2011)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top