Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > METRIC – Live It Out (2005)

METRIC – Live It Out (2005)

METRIC - Live It Out (2005)1. Empty
2. Glass Ceiling
3. Hand$Hake$
4. Too Little Too Late
5. Poster Of A Girl
6. Monster Hospital
7. Patriarch On A Vespa
8. The Police And The Private
9. Ending Star
10. Live It Out

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 8 novembre 2005 / Label : Naïve / Pays d’origine : Canada

La France les a découverts tard, et c’est pourtant une belle histoire d’amour qui s’est tissée depuis entre le groupe canadien et le public français. Si l’on avait été charmé par l’énergie rock’n’roll du titre ‘Dead Disco’ présent sur le film d’Olivier Assayas ‘Clean’, le premier album de Metric gardait néanmoins un côté beaucoup moins enragé et avait encore du mal à se détacher d’une ambiance ‘studio’.

Mais depuis le groupe a beaucoup tourné, et s’est forgé une bien belle réputation sur scène. Des shows endiablés, dont nous avons été témoins en juin dernier à la Maroquinerie (Paris) qui donnaient une énergie supplémentaire à leurs premières compositions. On était alors loin du côté très ‘claviers’ de ‘Old World Underground…’.

Le groupe aura su retenir les leçons de ses tournées et rendre l’énergie de ses concerts sur ce deuxième album, ‘Live It Out’, sorti en octobre dernier. Bien qu’il conserve les mêmes recettes que celles qui ont fait la réussite de leur premier opus, ce disque est dans l’ensemble bien plus énervé, mais aussi plus déroutant. On peut se demander dans un premier temps où sont passés les tubes, car ‘Empty’ qui ouvre le disque est plutôt bizarrement construit, comme si Metric avait collé bout à bout plusieurs extraits de chansons calmes et violentes, d’où des transitions assez surprenantes entre couplets et refrains, mais au final assez réussies. Autre chanson assez déroutante : ‘Poster Of A Girl’, aux sonorités bien plus 80’s, nappes de claviers en avant, mais surtout un long passage en assez mauvais français, mais dont le côté un peu ‘rétro’ et assez kitch ne manque pourtant pas de charme.

L’album prend néanmoins son envol dès le second titre, ‘Glass Ceiling’ : petite distorsion sur la voix très en forme d’Emily Haynes, dont le chant semble avoir fortement gagné en assurance et grosse disto mordante sur la guitare. Tout cela nous rappelle un peu le charme 80’s d’un Blondie. Idem pour ‘Monster Hospital’, gros tube bien rock, le ‘Dead Disco’ de cet album, le titre le plus direct et efficace.

Metric s’engage donc dans une voix plus ‘punk rock’, tout comme sur ‘Patriarch On A Vespa’. Certains regretteront peut-être le fait que le groupe se soit un peu écarté de son côté ‘synthé’ mais ce ‘Live It Out’ est une bien belle description de ce qu’est devenu Metric aujourd’hui : une machine rock bien rôdée dont le show se termine dans le bruit et la sueur sur l’éponyme ‘Live It Out’. L’urgence leur sied à ravir…

Titres conseillés : Empty, Glass Ceiling, Handshakes, Poster Of A Girl, Monster Hospital, Patriarch On A Vespa, Live It Out

A noter : l’édition française de l’album sortie chez Naïve contient un titre supplémentaire, ‘Dead Rock’n’ Roll’.

Pour plus d’infos :

http://www.ilovemetric.com/
http://www.facebook.com/metric
http://twitter.com/metric

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top