Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > DAMON ALBARN – Everyday Robots (2014)

DAMON ALBARN – Everyday Robots (2014)

DAMON ALBARN - Everyday Robots (2014)1. Everyday Robots
2. Hostiles
3. Lonely Press Play
4. Mr Tembo
5. Parakeet
6. The Selfish Giant
7. You & Me
8. Hollow Ponds
9. Seven High
10. Photographs (You Are Taking Now)
11. The History Of A Cheating Heart
12. Heavy Seas Of Love

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 25 avril 2014 / Label : Parlophone – Warner / Pays d’origine : Royaume-Uni

Voici un album annoncé depuis longtemps qui suscitait les plus grandes attentes. Présenté comme le premier album solo de Damon Albarn, malgré la sortie du très étrange ‘Dr Dee’ l’an dernier, qui était en fait un opéra, mélange de Pop, classique et musique médiévale. Quoi qu’il en soit, la variété de ses projets, de Blur à Gorillaz, en passant par son goût pour la musique du monde et aussi The Good, The Bad & The Queen laissait présager beaucoup de choses différentes. Ce que l’on savait, c’est que Damon n’allait pas nous proposer un disque de Britpop comme le fait aujourd’hui Noël Gallagher, puisqu’il a depuis bien longtemps délaissé ses premières amours pour évoluer vers d’autres horizons.

Soyons francs, la première écoute de ‘Everyday Robots’ est plus que difficile, voire même décevante. Dans un premier temps, on a un peu l’impression qu’il ne se passe pas grand chose au long des 12 titres qui composent cet album. C’est un disque extrêmement calme qui ne dévoile ses charmes qu’au bout de plusieurs écoutes attentives. Peut-être n’aurions-nous pas fait le même effort pour un autre artiste. On a d’abord le sentiment que Damon Albarn nous montre combien il excelle dans la production, mais au détriment des chansons. Il faudra attendre le dernier titre, le formidable ‘Heavy Seas Of Love’, pour retrouver toute l’évidence de son talent.

Mais en réalité bien plus de choses ce cachent derrière cette oeuvre. Damon y met un peu de tout ce qu’il sait faire, des arrangements plutôt électroniques proches du Trip Hop et de Gorillaz sur ‘Lonely Press Play’, à des ambiances plus orientés vers les musiques du monde sur ‘Mr Tembo’ et ‘You & Me’. Et peu à peu le plaisir commence à prendre le dessus sur la complexité. D’autres titres restent vains comme ’10 Photographs (You Are Taking Now)’ ou l’ambiant ‘Hollow Ponds’ sur lesquels il ne se passe pas grand chose. On réalise pourtant que la force de cet album repose justement dans cette difficulté à l’apprivoiser, c’est un ‘grower’, comme disent les Anglais. Suffisamment pour que l’on finisse par l’apprécier à sa juste valeur, même si Damon nous affirme ici une fois de plus sans le dire : ‘Britpop is dead’, mais ça on le savait déjà, non?

Titres conseillés : Everyday Robots, Hostiles, Lonely Press Play, Mr Tembo, You & Me, Heavy Seas Of Love

Pour plus d’infos :

Chroniques de Blur :

‘Think Tank’ (2003)
‘The Best Of’ (Edition Limitée – Double CD – 2000)
‘Blur’ (1997)
‘Parklife’ (1994)

‘Modern Life Is Rubbish’ (1993)

Le Bataclan, Paris, lundi 19 mai 2003

Chroniques de Gorillaz:

‘Demon Days’ (2005)
‘Gorillaz’ (2000)

Vous aimerez aussi…

GORILLAZ - Demon Days (2005)BLUR - Think Tank (2003)METRONOMY - The English Riviera (2011)

Laisser un commentaire

Top