Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > MILES KANE – Don’t Forget Who You Are (2013)

MILES KANE – Don’t Forget Who You Are (2013)

MILES KANE - Don't Forget Who You Are (2013)1. Taking over
2. Don’t forget who you are
3. Better than that
4. Out of control
5. Bombshells
6. Tonight
7. What condition am I in?
8. Fire in my heart
9. You’re gonna get it
10. Give up
11. Darkness in our hearts

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 3 juin 2013 / Label : Columbia – Sony Music / Pays d’origine : Royaume-Uni

C’est plutôt un mystère, mais Miles Kane est un chanteur qui a mis du temps à se faire un nom. Probablement parce qu’il est longtemps resté dans l’ombre de certains de ses pairs, au succès précoce comme les Arctic Monkeys. Après The Little Flames monté en 2004, il commence à gravir les échelons avec les Rascals, avant l’explosion de The Last Shadow Puppets en 2009. Mais voilà, là encore on ne l’avait peut-être pas assez pris au sérieux, parce que la notoriété d’Alex Turner (des Arctic Monkeys) avait de quoi l’éclipser un peu. On pouvait facilement se dire, « ah oui! on sent clairement la patte des Arctic Monkeys! ».

Quatre ans plus tard et deux albums en poche la donne a enfin changé. Si son succès en France arrive encore un peu lentement, il n’est plus à prouver de l’autre côté de la Manche où son premier album, ‘Colour Of The Trap’, a déjà cartonné. Un disque malin sur lequel il affirmait déjà l’amour d’une Pop bien anglaise. Venant de la région de Liverpool, il ne pouvait en être autrement.

Si ce disque lui avait valu un joli succès, Miles Kane est aujourd’hui clairement passé à la vitesse supérieure. Plus fort, plus ambitieux, plus produit, et surtout plus Rock ‘Don’t Forget Who You Are’ représente la véritable entrée de son auteur dans la cour des grands. C’est étonnant à quel point son chant nous fait justement penser à celui d’Alex Turner, on ressent bien chez ces deux-là un héritage musical commun. C’est indéniable, cet album sonne comme un vibrant hommage à quelques légendes typiquement britanniques des années 60 et 70, des Who aux Kinks. Mais sa grosse production et l’ampleur du son déployé confèrent à son oeuvre un effet ‘coup de poing’ qui est pour sa part bien moderne.

Et puis comme l’indique le titre de son album, malgré son statut de nouveau héraut du Rock briton, Miles Kane n’oublie pas d’où il vient. Don’t Forget Who You Are! nous dit-il donc, en posant en photo devant la boucherie de sa mère. Voilà un disque au goût prononcé et long en bouche qui malgré ses évidentes influences ne prend jamais ses auditeurs de haut. Avec ses 11 titres presque tous nerveux (14 pour l’édition limitée), Miles Kane impose avec beaucoup de classe mais aussi de fun son style et sa personnalité. Il fait peut-être du neuf avec du vieux, mais l’avenir du Rock anglais, c’est lui!

Titres conseillés : à peu près tous!

Pour plus d’infos :

http://www.mileskane.com/
http://www.facebook.com/mileskanemusic
http://twitter.com/MilesKaneMusic

Vous aimerez aussi…

  • ARCTIC MONKEYS – Suck It And See (2011)
  • EUGENE MCGUINNESS – The Invitation To The Voyage (2012)
  • OASIS – (What’s The Story) Morning Glory? (1995)

ARCTIC MONKEYS - Suck It And See (2011)EUGENE MCGUINNESS - The Invitation To The Voyage (2012)OASIS - (What's The Story) Morning Glory? (1995)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top