Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > SCHOOL OF SEVEN BELLS – Disconnect From Desire (2010)

SCHOOL OF SEVEN BELLS – Disconnect From Desire (2010)

SCHOOL OF SEVEN BELLS - Disconnect From Desire (2010)1. Windstorm
2. Heart Is Strange
3. Dust Devil
4. I L U
5. Babelonia
6. Joviann
7. Camarilla
8. Dial
9. Bye Bye Bye
10. The Wait

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 7 juillet 2010 / Label : Full Time Hobby – Pias / Pays d’origine : Etats-Unis

School Of Seven Bells avait été pour nous un véritable coup de coeur l’an dernier, avec des titres fabuleux tels que ‘Face To Face On High Places’ ou ‘Half Asleep’. On retrouvait dans ce trio mené par deux belles et mystérieuses jumelles, Alejandra et Claudia Deheza, et le guitariste Benjamin Curtis le son de nos jeunes années. Pourtant, même si l’on adorait plusieurs de leurs morceaux, leur premier album, ‘Alpinisms’, était encore inégal, le trio oscillait encore entre plusieurs directions et le résultat en souffrait un peu.

Heureusement School Of Seven Bells semble évoluer vite et bien, et aujourd’hui leur choix est fait. Certes, on a l’impression que la mouvance Shoegaze revient en force cette année, avec des groupes comme The Depreciation Guild, ou Tamaryn dont vous entendrez bientôt parler. Mais cette fois-ci le trio New-Yorkais semble avoir un train d’avance, en ayant peaufiné son style et privilégié le choix des ambiances éthérées mais ô combien envoûtantes sur le psychédélisme qui caractérisait aussi le premier opus.

Du coup ce nouvel album semble plus personnel, plus intimiste. D’ailleurs, ils font tout pour ne pas être tape-à-l’œil, le titre même ‘Disconnect From Desire’ et la pochette noire – pour ne pas dire ‘Cold’ – semblent nous dire que le groupe ne va rien faire pour nous rendre la tâche facile et se retrancher un peu plus derrières ses atmosphères planantes. Et bien non! On est au contraire assez vite rentré dans ce disque, peut-être parce que l’envie était là, mais surtout parce que cette cet album est plus cohérent que son prédécesseur.

Si sur le fond rien n’a vraiment changé, sur la forme School Of Seven Bells a fait de gros progrès, ouvrant l’album sur un ‘Windstorm’ imparable, un petit bijou de Dream Pop fortement entraînant qui devrait faire des émules. Le terme Pop convient d’ailleurs bien au disque car c’est dans cette direction que School Of Seven Bells semble avoir évolué, avec des mélodies plus évidentes qui misent à fond sur la complicité vocale des soeurs Deheza, ainsi que sur des sons de claviers très New Wave (‘Heart Is Strange’). Ceux-ci ont d’ailleurs une place de choix sur le disque, donnant souvent à l’ensemble un caractère plus électronique, comme sur ‘Dust Devil’ ou ‘ Camarilla’, où samples, effets sur le chant et boîte à rythme prennent le contrôle. C’est un détail qui, s’il s’inspire souvent du passé, les en détache en même temps et leur permet de s’affirmer comme un groupe du XXIème siècle.

Et si vous préférez les guitares dissonantes ou de rêvasser sous un déluge d’effets, l’incantatoire ‘Babelonia’ est fait pour vous. Encore mieux, le petit riff très Shœgaze de ‘Bye Bye’ qu’on a d’ailleurs l’impression d’avoir déjà entendu quelques part, chez les Boo Radleys? Slowdive? My Bloody Valentine? On ne sait plus trop, mais c’est un son bien familier.

La plus grande immédiateté du disque n’enlève pourtant rien au mystère des School Of Seven Bells qui, presque 20 ans après, marchent bel et bien dans les pas de groupes tels que Lush à leurs débuts (sur les albums ‘Gala’ et ‘Spooky’). On devrait d’ailleurs plutôt parler de fluidité, car c’est sans aucun doute sur la longueur d’un album et non sur la force d’un ou deux titres que le trio gagne aujourd’hui son pari. On sent dans cette œuvre plus d’assurance et d’expérience, mais aussi un talent certain pour rendre accessible un genre devenu aujourd’hui très minoritaire. Une grande réussite.

Titres conseillés : Windstorm, Heart Is Strange, Dust Is Devil, ILU, Babelonia, Joviann, Bye Bye, The Wait

Pour plus d’infos:

Lire la chronique de ‘Alpinisms’

http://www.schoolofsevenbells.com/
http://www.myspace.com/schoolofsevenbells
http://www.facebook.com/schoolofsevenbells

Laisser un commentaire

Top