Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > FOALS – What Went Down (2015)

FOALS – What Went Down (2015)

FOALS - What Went Down (2015)

1. What went down
2. Mountain at my gates
3. Birch tree
4. Give it all
5. Albatross
6. Snake oil
7. Night swimmers
8. London thunder
9. Lonely hunter
10. A knife in the ocean

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 28 août  2015 / Label : Transgressive – Warner Music / Pays d’origine : Royaume-Uni

En l’espace de quelques années, la notoriété de Foals a littéralement explosé. Entre un premier album audacieux et un second touché par la grâce, le groupe s’est peu à peu construit une solide réputation, à tel point que tout le monde les attendait au tournant il y a deux ans à la sortie de « Holy Fire ». Précédé par des singles imparables (‘Inhaler’, ‘My Number’…) cet avant-dernier album n’était finalement pas aussi surprenant, même s’il s’agissait encore d’un ensemble de très haut vol.

Avec « What Went Down » Foals revient seulement deux ans après « Holy Fire » et nous refait le coup des singles tueurs et alléchants avant de pouvoir écouter le disque dans son intégralité. Il s’agit notamment de ‘Mountain At My Gates’, un tube Indie Rock punchy auquel le groupe a eu la bonne idée d’ajouter un clip novateur (à voir en bas de cet article). C’est donc une fois encore avec beaucoup d’impatience que l’on a attendu cet album. Il est finalement arrivé fin août, et du point de vue de l’efficacité on peut avouer qu’ils n’ont vraiment pas déçu. L’ensemble est tendu et démarre tambour battant sur un titre très Rock, ‘What Went Down’, avec de grosses guitares bien mises en avant.

Comme dans tout disque du quintet d’Oxford, il y a toujours au-delà de cette première impression beaucoup à creuser et à découvrir. Les titres plus longs et travaillés s’enchaînent alors, avec une pointe électronique un peu plus présente sur ‘Albatross’ notamment, superbe morceau construit en crescendo, avec un final explosif. Bref, du grand Foals. Pourtant le groupe semble avoir pris depuis deux ans un rythme de croisière car ce nouvel opus ne diffère pas tant que ça de son prédécesseur, bien qu’il soit dans l’ensemble plus ‘musclé’. En outre, on peut parfois regretter – bien qu’elle soit fort agréable – son instantanéité, car la bande à  Yannis Philippakis s’était surtout faite remarquer à ses débuts pour son audace et la construction complexe de ses chansons, parfois proche du Math Rock, ce qui est encore sous-jacent aujourd’hui, mais la prise de risque semble plus modérée et par conséquent le résultat plus classique.

Enregistré sous la houlette de James Ford (Arctic Monkeys, Florence + The Machine) à Saint Rémy de Provence « What Went Down » sonne comme un disque parfaitement produit, calculé, calibré, avec ce que cela comporte (surtout) d’avantages et (un peu) d’inconvénients. Mais l’inspiration est toujours intacte; on n’a pas fini de se délecter des chansons de ce groupe qui apparaît désormais comme la figure de proue du Rock indépendant, montrant le chemin pour lui pour rouvrir les portes du succès . D’ailleurs bien peu de monde a semblé se plaindre de les voir remplacer Björk au pied levé à la Route du Rock. Foals a pris les commandes du navire, faisons-leur confiance pour le faire voguer vers de belles aventures mais aussi le mener à bon port. Un disque à acheter les yeux fermés… c’est d’ailleurs ce que l’on a fait.

Titres conseillés : What Went Down, Mountain At My Gates, Albatross, Night Swimmers, Lonely Hunter

Pour plus d’infos:

‘Holy Fire’ (2013)
‘Total Life Forever’ (2010)

http://www.foals.co.uk/
https://www.facebook.com/Foals
https://twitter.com/foals

Vous aimerez aussi…

FOALS - Holy Fire (2013)THE MACCABEES - Marks To Prove It (2015)RADIOHEAD - In Rainbows (2007)

Laisser un commentaire

Top