Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > SHANNON WRIGHT – Honeybee Girls (2009)

SHANNON WRIGHT – Honeybee Girls (2009)

SHANNON WRIGHT - Honeybee Girls (2009)1. Tall Countryside
2. Trumpets On New Year’s Eve
3. Embers In Your Eyes
4. Honeybee Girls
5. Black Rain
6. Father
7. Sympathy On Challen Avenue
8. Never Arrived
9. Strings On Epileptic Revival
10. Asleep

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 21 septembre 2009 / Label : Vicious Circle / Pays d’origine : Etats-Unis

C’est par la scène que l’on a découvert – tardivement, sur ‘Over The Sun’ – Shannon Wright. Après avoir goûté à ses savoureuses prestations marquées par une aura naturelle et ses compositions brise-cœur, on n’a jamais pu s’en défaire. Shannon Wright, c’est une artiste qui vous parle de l’intérieur. ‘Let In The Light’, sorti il y a 2 ans, marquait un retour à des chansons plus posées et mélancoliques, le calme après la tempête de l’album précédent. Aujourd’hui elle revient avec un nouvel opus sur lequel on retrouve ce subtil mélange d’ambiances. On pourrait même dire qu’il s’agit là d’un bon condensé de ce que Shannon Wright sait faire de mieux.

10 années ont passé depuis ses débuts en solo, et l’aspect légèrement moins torturé de sa musique peu presque laisser penser qu’elle a enfin trouvé la paix, démarrant son album sur le reposant ‘Tall Countryside’ bercé par des arpèges et un refrain semi atmosphérique de toute beauté. Mais ce serait bien mal connaître la demoiselle… Lorsqu’elle enchaîne avec le bien plus énervé ‘Trumpets On New Year’s Eve’, on retrouve soudainement ce son de guitare saccadé, cette hargne, cette tension prête à exploser, ce qui en fait sans aucun doute l’un des sommets de ce disque.

‘Embers In Your Eyes’ continue dans le même esprit, et on imagine déjà la route de cet album toute tracée. Pourtant ‘Honeybee Girls’ est une œuvre qui suscite l’intérêt en raison de son évolution par rapport aux opus précédents grâce à ses plus nombreuses expérimentations.  C’est encore timide, ce n’est ‘pas la ligne principale du disque, mais elle nous surprend sur des titres tels que ‘Father’ où elle insère une petite dose d’électronique sur une atmosphère particulièrement planante, ou encore sur le hanté ‘Never Arrived’ d’une noirceur implacable qui nous donne quelques frissons.

‘Sympathy On Challen Avenue’ est en revanche bien plus dans la lignée de ‘Let In The Light’ avec le chant et le piano mis en avant. C’est peut-être ce genre de titres renversants qu’il manque un peu à ‘Honeybee Girls’ pour en faire le meilleur album de Shannon Wright. Car parler avec le cœur, c’est bien le domaine dans lequel elle excelle, comme l’illustre l’intensité émotionnelle de titres tels que ‘Strings On Epileptic Revival’. Enfin, le disque se termine par une reprise de The Smiths, ‘Asleep’. Une reprise, c’est tout ? Non, c’est aussi une chanson qui a accompagné l’artiste pendant des années sur scène, et cette  version est forcément, à l’image de sa carrière, très personnelle. ‘Honeybee Girls’ est, à l’image du reste de sa discographie, un album essentiel.

Titres conseillés: Tall Countryside, Trumpets On New Year’s Eve, Embers In Your Eyes, Black Rain, Sympathy On Challen Avenue, Strings On Epileptic Revival

Pour plus d’infos :

Chroniques:

‘Secret Blood’ (2010)
‘Let In The Light’ (2007)
‘Over The Sun’ (2004)

Lire l’interview de Shannon Wright, le dimanche 6 septembre 2009

L’Alhambra, Paris, lundi 12 octobre 2009 : compte-rendu / galerie photos
La Maroquinerie, Paris, Lundi 16 avril 2007 : compte-rendu / galerie photos
Festival Les Femmes S’en Mêlent, Paris, vendredi 30 avril2004 : compte-rendu / galerie photos

http://www.facebook.com/shannonwrightmusic
http://www.viciouscircle.fr/site/?q=artistes%2F40

Laisser un commentaire

Top