Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > SOCCER MOMMY – Clean (2018)

SOCCER MOMMY – Clean (2018)

SOCCER MOMMY - Clean (2018)1. Still Clean
2. Cool
3. Your Dog
4. Flaw
5. Blossom (Waiting All My time)
6. Last Girl
7. Skin
8. Scorpio Rising
9. Interlude
10. Wildflowers

Date de sortie : 2 mars 2018 / Label : Fat Possum – Differ-Ant / Pays d’origine : Etats-Unis

Nous vous avions présenté Soccer Mommy l’été dernier avec son premier album, « Collection », c’est-à-dire pas plus tard qu’hier. L’arrivée si rapide d’un successeur à ce premier disque n’est pas seulement le signe d’une compositrice particulièrement prolifique, mais plutôt celui d’une première œuvre réalisée d’un trait, car son prédécesseur était surtout une compilation de singles enregistré dans sa chambre et sortis au fil du temps. Par conséquent, on ressent vite la différence entre ces deux albums, celui-ci étant le fruit d’un travail en studio avec un groupe, produit par Gabe Wax (War On Drugs, Deerhunter, Beirut) et mixé par Ali Chant (Perfume Genius, PJ Harvey).

Soccer Mommy aurait pu perdre en chemin un peu de son charme DIY mais il n’en est rien. Bien au contraire, cette collection de 10 titres est plus homogène et illustre le chemin parcouru depuis ses débuts. Oui, Sophie Allison a déployé ses ailes et pris son envol. Chaque chanson est tout simplement plus directe, et les arrangements apportés à certains morceaux, comme le ralentissement sur le final de « Cool » sont du meilleur effet. Bref, elle nous démontre que le buzz né autour de ses premières compositions n’avait rien d’un hasard, et rejoint toute une jeune génération prometteuse, à l’image de Jay Som, Girlpool ou Frankie Cosmos. Tous ces artistes ont en commun un sens affiné de la délicatesse mise en musique sur des guitares électriques ou acoustiques. Elle semble d’ailleurs tout autant à l’aise en singer songwriter posée sur « Wildflowers » qu’en potentielle rockeuse sur « Last Girl ».

On retiendra tout particulièrement la fragilité dégagée par le chant de Sophie Allison sur « Still Clean », et encore plus sur « Your Dog », une déclaration d’indépendance bercée d’arpèges aux textes sans équivoque : « I don’t wanna be your fucking dog / That you drag around (…) I don’t wanna be your little pet / At the edge of every bed ». C’est sûr, en très peu de temps Soccer Mommy a beaucoup gagné en assurance et sa jeune carrière qui n’aurait pu être qu’une belle parenthèse semble aujourd’hui bien partie pour durer, avec une courbe d’évolution particulièrement rapide.

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de « Collection » (2017)

https://www.facebook.com/soccermommymusic/
https://sopharela.bandcamp.com/
https://twitter.com/sopharela

Vous aimerez aussi…

SOCCER MOMMY - Collection (2017)JAPANESE BREAKFAST – Soft Sounds From Another Planet (2017)ALLISON CRUTCHFIELD - Tourist In This Town (2017)

Laisser un commentaire

Top