Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > HATER – Siesta (2018)

HATER – Siesta (2018)

HATER - Siesta (2018)1. From The Bottom Of Your Heart
2. It’s So Easy
3. I Wish I Gave You More Time Because I Love You
4. Closer
5. Fall Off
6. I Sure Want To
7. Things To Keep Up With
8. Your Head Your Mind
9. Why It Works Out Fine
10. The Mornings
11. Cut Me Loose
12. All That Your Dreams Taught Me
13. Seems So Hard
14. Weekend

Date de sortie : 28 septembre 2018 / Label : Fire Records / Pays d’origine : Suède

Qui mieux que les Suédois sont capables de sortir un album de Pop imparable ? Oh bien sûr c’est un héritage qui remonte loin, jusqu’à ABBA, mais ce n’est pas à eux que nous pensons, surtout lorsque l’on sait que Hater est originaire de Malmö, le fief des Cardigans. La parenté s’arrête pourtant presque là. Avec « Siesta », un disque très attendu depuis le succès de leur EP sorti un an plus tôt, et un album en 2017 sur le label PNKSLM, ce jeune quartet impose tout en douceur sa Pop délicate, qui fleure bon les ritournelles d’un autre de leurs compatriotes, The Concretes, mais aussi de l’Indie Folk de Belle And Sebastian.

Pourtant Hater est un groupe au son plutôt électrique : guitare, batterie, claviers, et une basse parfaitement utilisée sur des titres tels que « From The Bottom Of Your Heart » qui donne le ton de cet album. La musique de ces quatre-là se veut humaine et douce-amère et si le disque démarre sur une ambiance plutôt mélancolique, il devient rapidement particulièrement envoûtant sur le très, très emballant single « It’s So Easy » qui, pour dire les choses simplement, casse la baraque.

C’est là que l’on comprend combien le chant de Caroline Landahl s’apprête à nous hanter pour un bon moment. Elle n’est pas de ces chanteuses qui s’époumonent pour faire passer leurs émotions. A l’image de la musique de Hater, son interprétation est bien plus subtile, modérée, fragile, et ne s’emporte seulement que lorsque c’est vraiment nécessaire, le temps d’un refrain comme celui de « Things To Keep Up With ».

Le reste est, dans l’ensemble, très poétique, un adjectif qui sied tellement bien à l’atmosphère dégagé par ces quatre suédois qui évoquent à de nombreuses reprises les sonorités DIY d’Alvvays, notamment dans sa production plutôt Lo-Fi, mais aussi le talent naturel de la relève de la scène Indie Rock internationale : Snail Mail, Amber Arcades, Soccer Mommy, Fazerdaze, Hazel English…

Oui, Hater est le penchant nordique de tous ces gens-là et reprend le flambeau d’une Dream Pop authentique et bourrée d’émotion qui commençait à faire défaut ces derniers temps, en nous démontrant sans révolutionner le genre que la beauté se trouve finalement parfois dans les choses les plus simples. Un doux plaisir d’automne.

Pour plus d’infos :

http://www.firerecords.com/hater/
https://www.facebook.com/haterrmusic/
https://twitter.com/haterrmusic

Vous aimerez aussi…

SOCCER MOMMY - Clean (2018)SNAIL MAIL - Lush (2018)AMBER ARCADES - Fading Lines (2016)

Laisser un commentaire

Top