Vous êtes ici
Accueil > Actualités > Chroniques express #44 : Madi Diaz, Britti, Katy Kirby, Torres, Hoorsees…

Chroniques express #44 : Madi Diaz, Britti, Katy Kirby, Torres, Hoorsees…

MADI DIAZBRITTIKATY KIRBYTORRESHOORSEES

MADI DIAZ - Weird Faith (Etats-Unis - 9 février 2024 - Anti-) BRITTI - Hello, I'm Britti. (2024) KATY KIRBY - Blue Raspberry (2024) TORRES - What an Enormous Room (2024) HOORSEES - Big (2024)


MADI DIAZ - Weird Faith (Etats-Unis - 9 février 2024 - Anti-)

MADI DIAZ – Weird Faith (Etats-Unis – 9 février 2024 – Anti-)

Depuis une bonne quinzaine d’années la californienne Madi Diaz nous a habitués à partager ses émotions avec sa musique douce-amère, héritière d’une tradition Folk américaine qui s’est progressivement muée en Indie Folk qui trouvait son apogée sur « History of a Feeling » sorti en 2021. Mais à l’inverse de son prédécesseur marqué par la rupture, « Weird Faith » retrace au contraire toutes les étapes de la relation amoureuse, de ses joies et de ses peines, en commençant par le début sur « Same Risk » qui traite de l’engagement dans une relation au vibrant et douloureux « Hurting You ». En alternant des titres rythmés et d’autres très intimistes comme « Weird Faith », elle illustre avec beautés les hauts et les bas de la relation amoureuse, jusqu’au cri du cœur final de « Obsessive Thoughts ». Un disque intense et d’une grande beauté.

https://madidiaz.com/https://www.facebook.com/MadiDiazMusic/https://www.instagram.com/madidiaz/https://twitter.com/madidiaz



BRITTI - Hello, I'm Britti. (2024)

BRITTI – Hello, I’m Britti. (Etats-Unis – 2 février 2024 – Easy Eye Sound)

Originaire de Louisiane, Brittany Guerin, alias Britti, brouille les pistes sur son premier album en mariant la Soul contemporaine avec la culture musicale de La Nouvelle-Orléans. Et justement, tout commence plutôt comme un disque de Soul sur « So Tired ». On perçoit pourtant déjà un son de guitare qui laisse entrevoir ce qui se trame. En découvrant que l’album a été produit et co-écrit par Dan Auerbach, on commence à comprendre que la palette sonore de Britti devrait aussi flirter avec les musiques Blues, Country et Rock, ce qu’elle fait dès le second morceau, « Still Gone ». Avec son titre hommage à « Hello, I’m Dolly » de Dolly Parton, Britti apporte un vent de fraicheur en exploitant habilement ses influences pour un résultat particulièrement chaleureux à l’image de l’imparable « Nothing Compares To You » (qui n’est pas une reprise), et un résultat globalement plus Country Folk qu’il n’en a l’air.

https://www.lovebritti.com/https://www.facebook.com/LoveBrittihttps://www.instagram.com/lovebritti



KATY KIRBY - Blue Raspberry (2024)

KATY KIRBY – Blue Raspberry (Etats-Unis – 26 janvier 2024 – Anti-)

Après « Cool Dry Place », un très bon premier album sorti via Keeled Scales en 2021, Katy Kirby passe sur le label Anti- et peaufine son Indie Folk mélancolique sur un disque qui parle d’amour au féminin et plus encore. Originaire du Texas, Katy Kirby vivait à Nashville lorsqu’elle a commencé à écrire le titre « Blue Raspberry », la première chanson de l’album à prendre forme. « J’ai commencé à l’écrire environ un mois avant de réaliser que je pensais être homosexuelle », explique-t-elle. Une révélation qui marque le point de départ de ce disque particulièrement personnel qui met au premier plan de nombreuses compositions très posées sur l’amour d’une femme imaginaire, entrecoupées de pépites Indie Rock plus enjouées telles que le single « Cubic Zirconia » ou le saturé « Table » en tire de clôture. Un album queer très intime et délicat en forme de délivrance pour Katy Kirby.

https://kirbykaty.com/https://www.facebook.com/katykatykirbykirbyhttps://www.instagram.com/katykirbshttps://twitter.com/KatyKirby_



TORRES - What an Enormous Room (2024)

TORRES – What an enormous room (Etats-Unis – 26 janvier 2024 – Merge Records)

Après un début de carrière couronné de succès, Torres avait failli perdre pied à l’heure où tout le monde l’attendait lorsqu’elle signa chez 4AD. Un mariage éclair qui laissa de traces. La reconstruction s’est progressivement opérée au fil des albums après son arrivée chez Merge Records chez qui elle signe aujourd’hui son troisième disque et semble reprendre en main sa carrière et mieux canaliser sa musique, à l’heure où l’écorchée vive d’hier semble plus apaisée dans sa vie personnelle. « What an enormous room » est certainement son disque le plus abouti depuis longtemps, avec une production pointue et une alternance des synthés (« Artificial Limits ») et de guitares saturées (« Collect ») ou acoustiques (« I Got The Fear »). Enregistré au Stadium Heights Sound à Durham, en Caroline du Nord, l’album produit par Mackenzie Scott et Sarah Jaffe marque le grand retour de Torres sur le devant de la scène indé.

https://torresmusicofficial.com/https://www.facebook.com/TORRESMUSICOFFICIALhttps://www.instagram.com/torreslovesyouhttps://twitter.com/torreslovesyou

 



HOORSEES - Big (2024)

HOORSEES – Big (France – Howlin’ Banana Records – 12 janvier 2024)

Si le groupe parisien Hoorsees se posait en bel héritier du mouvement Shoegaze à la sortie de son premier album en 2021, le groupe que nous découvrons deux disques plus tard en 2024 semble presque totalement transformé. Fort de son expérience, le quartet fait évoluer sa musique vers des sonorités plus électroniques inspirées de la scène Hyperpop tout en conservant sa patte sonore originelle et des arrangements que n’auraient pas renié My Bloody Valentine (sur « Ikea Boy » notamment). L’envoûtante entrée en matière « Movie’s Architecture » ouvre le bal d’un festival de guitares planantes, de New Wave et de touches électroniques. Ce changement d’esthétique s’accompagne de l’arrivée de la bassiste Zoé Gilbert Johannsen au chant, dont l’intonation détachée contraste avec celui d’Alex Delamard. Un cocktail réussi dont pourra même profiter le public américain grâce au label Kanine Records qui sort l’album outre Atlantique.

https://hoorsees.bandcamp.com/https://www.facebook.com/hoorseeshttps://www.instagram.com/hoorsees_galop7/


Laisser un commentaire

Top