Vous êtes ici
Accueil > Actualités > DU BLONDE – Lung Bread For Daddy (2019)

DU BLONDE – Lung Bread For Daddy (2019)

DU BLONDE - Lung Bread For Daddy (2019)1. Coffee Machine
2. Take Out Chicken
3. Peach Meat
4. Holiday Resort
5. Baby Talk
6. Angel
7. Buddy
8. Heaven Knows
9. RBY
10. Acetone
11. Days Like These
12. On The Radio

Date de sortie : 22 février 2019 / Label : Moshi Moshi / Pays d’origine : Royaume-Uni

Depuis son premier album sorti en 2012 sous son nom Beth Jeans Houghton, Du Blonde a joué à cache-cache avec nous, sortant un deuxième disque en 2015 sous ce nouveau pseudonyme, accompagnée d’un changement de look total et d’un virage musical vers des compositions plus Rock et incisives, loin de la Pop orchestrale de « Yours Truly, Cellophane Nose ». Quatre ans plus tard elle reprend les choses là où elle les avait laissées avec un album sur lequel elle prend totalement les commandes, de la composition à la production en passant par son illustration et même la réalisation de ses clips, quelques-uns de ses nombreux talents.

« Lung Bread For Daddy » est une œuvre qui ressemble à son auteure jusqu’au bout des doigts : dépression et anxiété l’ont accompagnée depuis des années. Avec une production principalement centrée sur une guitare électrique particulièrement saturée et un chant grave qui évoque les albums Post Punk des années 80, loin des envolées lyriques de ses débuts, Du Blonde se situe quelque part entre Siouxsie, Hole, et quelques héros du Rock psychédélique des années 70.

Cette rugosité recherchée et particulièrement efficace est le cadre idéal pour exorciser ses démons dans une ambiance sombre d’où la lumière semble prête à jaillir à chaque instant, comme le titre « Angel » dont l’introduction fait penser à quelques classiques des années 90 comme « Summer Babe » de Pavement. « So help me God I hope that you weren’t lying when you laid my body down fait référence à moi, lorsque j’ai mis fin à une relation avec quelqu’un qui m’avait promis beaucoup de choses. Ça s’est terminé brusquement lorsque j’ai compris que cette personne n’avait aucunement l’intention de réaliser ce que l’on avait prévu.  Je voulais que le morceau sonne comme les premières sensations que tu as quand tu quittes une situation comme celle-ci.  Enervé, sidéré, mais finalement libre » explique-t-elle au sujet de ce morceau.

La liberté : c’est le principal atout de cet album qui allie des sonorités Grunge (« Peach Meat », « Buddy ») sous un écrin qui renferme beaucoup de variété : psychédélique (« RBY »), Garage (« Take Out Chicken »), et un peu plus Pop dans son dernier tiers (« Acetone »), « Lung Bread For Daddy » regorge de bonnes surprises, celles que l’on attend d’un disque qui transpire le DIY, éminemment personnel et sans concessions. Un exercice artistique et cathartique de haut vol.

Pour plus d’infos :

BETH JEANS HOUGHTON & THE HOOVES OF DESTINY – Yours Truly, Cellophane Nose (2012)

BETH JEANS HOUGHTON – Le Divan Du Monde – Paris, lundi 26 mars 2012 : galerie photos

Vous aimerez aussi…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top