Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > BETH JEANS HOUGHTON & THE HOOVES OF DESTINY – Yours Truly, Cellophane Nose (2012)

BETH JEANS HOUGHTON & THE HOOVES OF DESTINY – Yours Truly, Cellophane Nose (2012)

BETH JEANS HOUGHTON & THE HOOVES OF DESTINY - Yours Truly, Cellophane Nose (2012)1. Sweet Tooth Bird
2. Humble Digs
3. Dodecahedron
4. Atlas
5. Night Swimmer
6. The Barely Skinny Bone Tree
7. Liliputt
8. Veins
9. Franklin Benedict
10. Carousel
11. Prick AKA Sean (piste cachée)

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 6 février 2012 / Label : Mute Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Cet album, ça fait presque un an qu’on l’attend, depuis que le single ‘Dodecahedron’ est arrivé jusqu’à nos oreilles et ne les a plus quittées. Restait donc à découvrir qui se cachait derrière cette chanson au lyrisme débordant. Beth Jeans Houghton vient de Newcastle, en Angleterre. Autodidacte, elle sort son 1er EP en 2008 avant de s’entourer d’un groupe, The Hooves of Destiny. Voilà pour le contexte. Passons maintenant à la musique. Comment dire? ‘Yours Truly, Cellophane Nose’ est un festival d’ambiances et de sensations très diverses dont le point commun est assurément un très fort pouvoir de séduction. Le choix du titre, cet hommage à ce « nez de cellophane » est fort judicieux, puisque Beth jeans Houghton souffre paraît-il de synesthésie (trouble de la perception des sensations, qui fait éprouver deux perceptions simultanées à la sollicitation d’un seul sens). Les sens, justement, c’est probablement le pivot de cet album, car les nôtres semblent largement mis à contribution tout au long de l’écoute.

Produit par Ben Hillier (Blur, Elbow, Depeche Mode, The Rascals…), ce premier album ne tarde pas à nous entraîner avec lui grâce à son côté très enjoué, partant tambour battant sur le très orchestral ‘Sweet Tooth Bird’, qui laisse déjà clairement entrevoir le goût de la demoiselle pour la musique symphonique, mais aussi la Folk. Une impression qui se confirme sur le tout aussi choral ‘Humble Digs’, qui aurait tendance à nous faire penser à une Laura Marling totalement décomplexée. En tout cas, décomplexé, cet album l’est ça ne fait aucun doute. Audace et prise de risque sont des mots qui ne font pas peur à Beth Jeans Houghton, presque aussi originale que My Brightest Diamond sur ‘Dodecahedron’. Et comme nous le disions, elle ne cesse de jouer avec les changements d’atmosphère, calant au beau milieu de l’album des titres chaleureux tels que ‘Atlas’ qui a beaucoup plus en commun avec la musique ‘des îles’ de Vampire Weekend qu’à la Pop British, ou ‘Liliputt’, un régal musical agrémenté de nombreux instruments un peu à la manière de Beirut.

Car c’est bien à un voyage musical que nous invite Beth jeans Houghton. ‘Yours Truly, Cellophane Nose’ est une œuvre savoureuse, pleine de surprises (notamment une piste cachée qui ne se prend pas au sérieux) à tel point que sa grande variété peut parfois dérouter. Mais malgré sa jeune carrière, elle nous démontre avec talent qu’elle sait déjà très bien retomber sur ses pieds et que le succès lui tend les bras. Une formidable découverte, Beth Jeans Houghton ira loin.

Titres conseillés : à peu près tous !

Pour plus d’infos :

http://www.facebook.com/BethJeansHoughton
http://bjh.tumblr.com/

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top