Vous êtes ici
Accueil > À la une > FONTAINES D.C. – A Hero’s Death (2020)

FONTAINES D.C. – A Hero’s Death (2020)

FONTAINES D.C. - "A Hero's Death"1. I Don’t Belong
2. Love Is The Main Thing
3. Televised Mind
4. A Lucid Dream
5. You Said
6. Oh Such A Spring
7. A Hero’s Death
8. Living In America
9. I Was Not Born
10. Sunny
11. No

Date de sortie : 31 juillet 2020 / Label : Partisan Records – Pias / Pays d’origine : Irlande

Il n’aura fallu qu’une petite année aux Irlandais de Fontaines D.C pour offrir un successeur à leur renversant premier album « Dogrel ». Ils avaient placé la barre haut, mais l’urgence de leur style se prêtait finalement bien à un retour rapide en studio. Autant battre le fer pendant qu’il est chaud ! Sauf que « A Hero ‘s Death » se démarque très rapidement de son prédécesseur, ne serait-ce que par son rythme qui, dès l’ouverture, vient contrebalancer la fureur avec laquelle « Big » ouvrait leur premier album.

Et ça fait du bien ! Loin de se répéter, le groupe dublinois dévoile une œuvre sombre et réfléchie peut-être moins directe, mais qui fait déjà preuve d’une énorme évolution en termes de maîtrise du jeu et de l’enregistrement en studio, une fois encore avec le producteur Dan Carey. A l’heure où l’on aurait pu les croire fatigués, notamment suite à l’annulation de plusieurs concerts pour raisons de santé lors de leur tournée 2019, Fontaines D.C. font preuve d’une assurance qui nous laisse admiratifs.

« Love Is The Main Thing » entonne Grian Chatten sous une atmosphère noire qui fait d’une certaine façon écho au pessimisme ambiant de l’année 2020. Le secret de leur réussite est peut-être là. Avec une approche sonore qui évoque Joy Division ou Gang Of Four, « A Hero’s Death » aurait pu être un album phare du Post-Punk des années 80. C’est dans cette direction que leur son a évolué, du côté sombre, avec également  une pointe de psychédélisme sur des morceaux tels que « A Lucid Dream ».

Lucides, ces irlandais semblent l’être de bout en bout, tant ce second album est mature et garde bien les pieds sur terre. Le monde vu par Fontaines D.C. laisse un goût amer, celui de l’excellente chanson qui donne son nom à l’album, ou du ténébreux « Living in America », avant qu’un « No » mélancolique quasi salvateur ne vienne conclure avec plus de douceur cet éprouvant mais passionnant voyage. Le cap difficile du deuxième album ? De toute évidence Fontaines D.C. ne sait pas ce que c’est !

Pour plus d’infos :

Le Point Ephémère, Paris, lundi 22 avril 2019 : galerie photos
Lire la chronique de « Dogrel » (2019)

http://fontainesband.com/
https://www.facebook.com/fontainesband/
https://twitter.com/fontainesdublin

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top