Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > GIANA FACTORY – Save The Youth (2012)

GIANA FACTORY – Save The Youth (2012)

GIANA FACTORY - Save The Youth (2012)CD1:
1. Mexican
2. Rainbow Girl
3. Pixelated Truth
4. Dirty Snow
5. Mountain
6. Joy and Deception
7. Darkness
8. Sylphid Dies
9. Dive
10. Change of Heart

CD2 (Bonus) :
1. Melody Melody
2. Bloody Game
3. Trippin
4. Heart Thief
5. Mexican (original demo)
6. Pixelated Truth (Autolux Remake)
7. Rainbow Girl (Glasvegas Remake)
8. Change of Heart (VETO Remake)
9. Dirty Snow (Trentemøller Remake)
10. Rainbow Girl (original demo)

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 21 mars 2012 / Label : Questions and Answers / Pays d’origine : Danemark

On aurait pu chroniquer cet album en 2010, lors de sa sortie danoise. Puis on aurait pu vous en parler l’an dernier, lorsque Giana Factory passait en concert à Paris. C’est finalement pour la sortie française de ‘Save The Youth’ que nous rattrapons enfin ce retard. On se demande bien pourquoi ce disque a mis une éternité avant d’être distribué chez nous (et dans le reste du monde), car tous les voyants semblaient déjà être au vert à l’époque pour faire buzzer ces trois danoises, dont la chanteuse n’est autre que Louise Foo, la sœur de Sharin, chanteuse des Raveonettes.

Giana Factory n’a pas pour autant fait le choix de marcher dans les pas des Raveonettes en noyant ses chansons sous des guitares bourrées de distorsion. Au contraire, c’est plutôt à l’électronique que pourrait s’apparenter la musique du trio, avec sa guitariste Lisbet Fritze qui officie aussi avec Trentemøller, les claviers servant de base à des morceaux sombres et hantés.

De la « Pop Noir », c’est apparemment comme ça que ça s’appelle. Pour faire simple c’est une Pop nappée de synthétiseurs (très) mélancolique. Alors il ne faut pas s’attendre à bondir de sa chaise en écoutant cet album pour se mettre à se remuer dans tous les sens. Le groupe crée au contraire une atmosphère particulièrement inquiétante, avec un rythme martial que l’on retrouve sur le single ‘Save The Youth’, qui a plus tendance à nous faire penser à Austra, voire XX. Des comparaisons notamment justifiées par le fait que les guitares (qui sont donc bien là elles aussi) font preuve d’un certain minimalisme, mais évoquent aussi le côté obscur de la New Wave des années 80 (comme ‘Faith’ ou ‘Seventeen Seconds’ de Cure, sur des titres tels que ‘Dirty Snow’ notamment).

La tension palpable de ces chansons a malheureusement tendance à retomber un peu dans la seconde partie de l’album qui est également la moitié la plus électronique. C’est un peu dommage, mais le trio nous présente là suffisamment de bonnes chansons (qui prennent tout leur sens en concert) pour nous convaincre qu’il ne devrait pas en rester là. Et puis, après tout, puisque cet album quand même deux ans déjà, la suite ne devrait peut-être pas tarder…

Titres conseillés : Rainbow Girl, Save The Youth, Dirty Snow, Joy and Deception

Pour plus d’infos :

http://gianafactory.dk/
http://www.facebook.com/pages/Giana-Factory/33066129332
http://twitter.com/gianafactory

Vous aimerez aussi…

AUSTRA - Feel It Break (2011)THE XX - XX (2009)THE CURE - Seventeen Seconds (1980)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top