Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > JULIEN BAKER – Sprained Ankle (2015)

JULIEN BAKER – Sprained Ankle (2015)

JULIEN BAKER - Sprained Ankle (2015)

1. Blacktop
2. Sprained Ankle
3. Brittle Boned
4. Everybody Does
5. Good News
6. Something
7. Rejoice
8. Vessels
9. Go Home

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 23 octobre 2015 / Label : 6131 Records / Pays d’origine : Etats-Unis

Memphis, Tennessee, berceau de la musique Country américaine. C’est de là que vient Julien Baker, jeune chanteuse – comme son prénom ne l’indique pas – de 19 ans. Elle a été chanteuse et guitariste dans un groupe Punk de Memphis, Forrister, mais c’est finalement en solo qu’elle a pris son envol. Elle composait depuis longtemps déjà ses propres chansons qui ne trouvaient pas leur place au sein de son groupe. On s’en rend compte tout de suite, car les titres de « Sprained Ankle » n’ont effectivement rien de très Rock. Voici l’œuvre d’une ‘singer-songwriter’ qui nous propose des chansons simples, belles et dépouillées.

C’est dans le Spacebomb Studio de Matthew E. White qu’elle a enregistré ce disque l’an dernier, un endroit qui a vu naître des œuvres tout aussi belles que celles de ce dernier, mais aussi de Natalie Prass. Et dès la première écoute, la musique de Julien Baker vous prend aux tripes. Des chansons à fleur de peau à travers lesquelles on décèle une artiste sensible qui parle avec son cœur. Si le style de ses compositions est indéniablement tourné vers la Folk, car il n’y a là qu’une guitare, sa poésie et les atmosphères qu’elle met en place évoquent la grâce de Daughter. Elle nous dévoile en l’espace de 9 titres seulement un univers captivant et bouleversant. La douceur de la musique ne cache pas la mélancolie très présente de ses chansons, notamment sur ‘Rejoice’, un titre d’une beauté à couper le souffle.

Le titre du disque lui-même révèle une blessure (cheville foulée) que l’artiste va se dédier à soigner tout au long de ses chansons expiatoires. On y ressent une forme de douleur, plus que suggérée sur la chanson qui donne son nom à l’album (« I wish I could write songs about anything other than death »…) mais aussi à travers l’ensemble des textes, notamment ‘Go Home’ ou ‘Brittle Boned’. A travers ses compositions d’une beauté et d’un naturel désarmants, Julien Baker nous touche en plein cœur et incarne déjà la relève d’une scène Indie Folk qui n’est pourtant pas en manque de talents. Superbe.

Titres conseillés : à peu près tous !

Pour plus d’infos :

https://www.facebook.com/julienrbaker/
https://twitter.com/julienrbaker
http://music.6131records.com/album/sprained-ankle

Vous aimerez aussi…

SHARON VAN ETTEN - Are We There? (2014)SCOUT NIBLETT - It's Up To Emma (2013)TORRES - Sprinter (2015)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top