Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > KAKI KING – Junior (2010)

KAKI KING – Junior (2010)

KAKI KING - Junior (2010)1. The Betrayer
2. Spit It Back In My Mouth
3. Everything Has An End Even Sadness
4. Falling Day
5. The Hoopers Of Hudspeth
6. My Nerves That Committed Suicide
7. I’ve Enjoyed As Much As I Can Stand
8. Hallucinations From My Poisonous German Streets
9. Death Head
10. Sloan Shore
11. Sunnyside

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 13 avril 2010 / Label : Cooking Vinyl / Pays d’origine : États-Unis

Ce n’est que très (trop) tardivement que l’on a commencé à vous parler de kaki King, sur son avant-dernier album, ‘Dreaming Of Revenge’, sorti il y a deux ans. Pourtant on la connaissait déjà depuis un bout de temps, mais on n’avait jamais réussi à se plonger totalement dans l’univers de cette artiste aussi exigeante qu’atypique. La demoiselle s’est imposée dès ses débuts comme une référence incontournable du tapping, mais ses disques en grande partie instrumentaux faisaient surtout honneur à sa technique. Puis l’américaine a su évoluer. ‘Until We Felt Red’ était un premier virage vers un univers plus Folk, puis ‘Dreaming Of Revenge’ marqua ensuite un véritable tournant. Plus Pop et noisy il lui ouvrait de nouveaux horizons et démocratisait enfin sa musique.

Mais quels que soient ses choix, il manquait encore un petit quelque chose, une cohérence probablement, pour qu’un album de Kaki King nous convainque de la première à la dernière minute. Puis voilà aujourd’hui ‘Junior’, le disque qui change la donne et, c’est le moins qu’on puisse dire, va faire du bruit! On l’avait bien sentie, cette envie de faire du rock, sur le somptueux ‘Pull Me Out Alive’, mais cette fois-ci la demoiselle entre dans le vif du sujet avec un album vraiment tranchant qui marque une nouvelle ère dans sa carrière. ‘The Betrayer’ donne le ton : un titre mordant aux paroles pour le moins révélatrices « Again, I’ve become someone else… ». Kaki King ne croit pas si bien dire. Sous un ton rageur, et au-delà de se renouveler, elle nous raconte des histoires, et le thème l’espionnage semble être le fil conducteur de ce disque narratif où celle-ci mène une double vie pleine de risques.

Mais dans la réalité le risque est bel et bien artistique. Les novices ne s’en rendront pas compte, mais les fans de la première heure de Kaki King risquent d’être déçus ! Son chant est enfin correctement mis en avant à sa juste valeur sur tout un album, elle se lâche pour laisser son penchant Rock prendre le dessus, et, il faut bien l’avouer, avec une rare efficacité. Outre le titre d’ouverture, ‘Death Head’ est un fabuleux, un irrésistible brûlot qui lorgne vers le Punk Rock, ‘Falling Day’ un exemple de Noisy Rock planant, sans oublier la Pop imparable de ‘Communist Friends’ qui prolonge le thème abordé par l’album, l’histoire d’un agent double abandonné sous fond de guerre froide, c’est vibrant.

Enfin elle ne délaisse pas pour autant ses premières amours, même si elles se font plus discrètes. Il y a notamment les instrumentaux ‘Everything Has An End, Even Sadness’, ‘My Nerves That Committed Suicide’ (superbe) et ‘Sloan Shore’ qui mettent en évidence le côté ‘cinématographique’ de son oeuvre. Et puis il y a le côté Folk et sensible de ‘Sunnyside’, magnifique chanson d’amour finale, un vrai crève-cœur.

Cette fois-ci c’est la bonne : Kaki King nous livre enfin l’album qu’elle avait en elle. Une oeuvre à des lieues de ses premiers disques (‘Everybody Loves You’ et ‘Legs to Make Us Longer’) sur laquelle elle se lâche, devenant de plus en plus accessible sans pour autant trahir son indépendance. On peu l’affirmer sans hésitation : ‘Junior’ si’impose comme l’un des albums incontournables de 2010.

Titres conseillés : The Betrayer, Spit It Back In My Mouth, Falling Down, My Nerves That Committed Suicide, Communist Friends, Death Head, Sunnyside

Pour plus d’infos:

Lire la chronique de ‘Dreaming Of Revenge’

http://www.kakiking.com/
http://www.facebook.com/kakiking

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top