Vous êtes ici
Accueil > Actualités > MARIKA HACKMAN – Big Sigh (2024)

MARIKA HACKMAN – Big Sigh (2024)

MARIKA HACKMAN - Big Sigh (2024)1. The Ground
2. No Caffeine
3. Big Sigh
4. Blood
5. Hanging
6. The Lonely House
7. Vitamins
8. Slime
9. Please Don’t Be So Kind
10. The Yellow Mile

Date de sortie : 12 janvier 2024 / Label : Chrysalis Records / Pays d’origine : Angleterre

Le dernier album de Marika Hackman remonte presque au monde d’avant, en 2019, une époque que nous presque qualifier aujourd’hui d’encore insouciante, où l’anglaise avait pris ses marques et ses habitudes sur deux albums qui trouvaient le parfait équilibre entre ses débuts Folk et une évolution bien plus orientée vers l’Indie Rock, notamment avec le soutien de The Big Moon sur l’excellent « I’m Not Your Man » sorti en 2017.

On aurait presque oublié au passage combien son premier disque, « We Slept at Last » était personnel. On y découvrait une artiste qui privilégiait atmosphère rêveuse et poésie Folk. On retrouve un peu cette Marika Hackman aujourd’hui, celle qui s’était de nouveau dédiée à l’exercice de la reprise dépouillée sur l’album « Covers » sorti en 2020. Une période d’enfermement qui a certainement laissé des traces sur son écriture et son inspiration. Elle prend aujourd’hui le recul nécessaire pour réévaluer sa vie passée et pousse un gros soupir (« Big Sigh »).

On retrouve encore des titres particulièrement tranchants, dont le single « No Caffeine », un véritable combat contre l’anxiété, tout comme « Hanging » qui évoque un blocage sur une relation passée dont elle tente de s’extraire, avec l’aide de chœurs enflammés sur un formidable final en crescendo. Et là tout s’apaise. C’est le retour au calme, celui du piano de « The Empty House », entre nostalgie et apaisement après épisode dépressif.

Marika Hackman excelle dans cette maîtrise de l’équilibre entre ambiances pop et mélancoliques, comme celle de « Vitamins », puis du vibrant « Please Don’t Be So Kind ». On la sent toutefois profiter de cet exercice cathartique pour se reconstruire au fil des morceaux. Mais que l’approche soit directe ou intimiste, cette collection de chansons conserve surtout la beauté à laquelle Marika Hackman nous a toujours habitués, celle d’une autrice-compositrice d’une rare finesse.

Pour plus d’infos:

Chroniques :

Any Human Friend (2019)
I’m Not Your Man (2017)

Le Point Ephémère – Paris – samedi 14 décembre 2019 : galerie photos

http://marikahackman.com/
https://www.facebook.com/MarikaHackman/
https://www.instagram.com/marikahackman/
https://twitter.com/marikahackman

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top