Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE CURE – Join The Dots – B-Sides & Rarities 1978-2001 (Coffret 4 CDs – 2004)

THE CURE – Join The Dots – B-Sides & Rarities 1978-2001 (Coffret 4 CDs – 2004)

THE CURE - Join The Dots - B-Sides & Rarities 1978-2001CD1:

1. 10:15 Saturday Night
2. Plastic Passion
3. Pillbox Tales
4. Do the Hansa
5. I’m Cold
6. Another Journey by Train
7. Descent
8. Splintered in Her Head
9. Lament (Flexipop Version)
10. Just One Kiss
11. Dream
12. The Upstairs Room
13. Lament
14. Speak My Language
15. Mr Pink Eyes
16. Happy the Man
17. Throw Your Foot
18. New Day
19. The Exploding Boy
20. Few Hours After This…
21. Man Inside My Mouth
22. Stop Dead

CD2:

1. A Japanese Dream
2. Breathe
3. Chain of Flowers
4. Snow in Summer
5. Sugar Girl
6. Icing Sugar (Weird Remix)
7. Hey You!!! (Kevorkian 12″ Remix)
8. How Beautiful You Are (Clearmountain 7″ Remix)
9. To the Sky
10. Babble
11. Out of Mind
12. 2 Late
13. Fear of Ghosts
14. Hello I Love You (Psychedelic Version)
15. Hello I Love You
16. Hello I Love You (10sec Version)
17. Harold and Joe
18. Just Like Heaven (‘Chuck’ Remix)

CD3:

1. This Twilight Garden
2. Play
3. Halo
4. Scared as You
5. Big Hand
6. Foolish Arrangement
7. Doing the Unstuck (Saunders 12″ Remix)
8. Purple Haze (Virgin Radio Version)
9. Purple Haze
10. Burn
11. Young Americans
12. Dredd Song
13. It Used to Be Me
14. Ocean
15. Adonais

CD4:

1. Home
2. Waiting
3. Pink Dream
4. This Is a Lie (Palmer Remix)
5. Wrong Number (Smith Remix)
6. More Than This
7. World in My Eyes
8. Possession [#]
9. Out of This World (Oakenfold Remix)
10. Maybe Someday (Hedges Remix)
11. Coming Up
12. Signal to Noise (Acoustic Version)
13. Signal to Noise
14. Just Say Yes (Curve Remix)
15. Forest (Plati/Slick Version)

Date de sortie : 27 janvier 2004 / Label : Fiction Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Il y a déjà plusieurs années que Robert Smith nous promettait la sortie d’une compilation de faces B et de raretés. Ainsi, après une longue attente, le projet a enfin vu le jour et donné naissance au superbe coffret ‘Join The Dots’. Synthèse de 25 ans de carrière, ce box set retrace en 4 CDs les hauts (surtout) et les bas du groupe.

Et en effet tout commence d’une manière grandiose avec un premier disque, 1978-1987, sans doute le meilleur du lot, sur lequel on retrouve les faces B qui ont forgé la légende. Tout d’abord avec l’incontournable ’10:15 Saturday Night’ qui accompagnait le single ‘Killing An Arab’, pas exactement une face B en fait mais plutôt une double face A. Un disque plein d’énergie, qui contient toutes ces ‘Unavailable B-Sides’ qui étaient présente sur la K7 Best Of ‘Standing On A Beach’ en 1985, et qui furent injustement retirées de l’édition CD (dont les excellent ‘Mr Pink Eyes’,’The Exploding Boy’ ou encore ‘Another Journey By Train’, somptueux instrumental, face B de ‘Jumping Someone Else’s Train’. Voilà déjà un gros manque comblé. Un mention spéciale pour le titre ‘Lament (Flexipop Version’ enregistré par Robert Smith seul et effectivement très rare puisque sorti uniquement sur vinyle en cadeau d’un magazine, alors qu’à ce moment The Cure était pour ainsi dire mort après le départ de Simon Gallup, en attendant le retour en duo avec Lol Tolhurst. Les autres titres de Japanese Whispers auraient cependant pu être laissés de côté car il ne sont pas vraiment rares. Ainsi on peut regretter que les ‘Curiosities’, faces B de ‘Concert’ ne soient pas présentes puisqu’elles n’ont jamais été rééditées sur CD.

Le second disque, ‘1987-1992’, correspond à la période ‘Kiss Me…’ jusqu’à Wish. Ici encore de très bon titres, même si l’on perd légèrement du génie et du très haut standing des premières faces B du groupe. Quelques titres ont donc un peu vieilli, ‘Breathe’ par exemple avec ses nappes de claviers est un peu longuet. On sent déjà la musique de ce second CD plus ‘grand public’. Période de gloire pour le groupe qui parvient encore à nous offrir quelques joyaux tels que ‘A Japanese Dream’, ‘Sugar Girl’ ou le délirant ‘Hey You’ qui fut injustement supprimé de la version CD de Kiss Me Kiss Me pour des raisons de places. Idem pour la suite: en 1989 paraît le mythique ‘Disintegration’. Babble, face B de ‘Fascination Street’ est une autre démonstration de tout le talent de Cure à une époque de se carrière qui fut sans doute l’une des plus fructueuses. Malheureusement le CD s’essouffle sur la fin avec trois versions de la reprise des Doors ‘Hello I Love You’, idole de Robert Smith. La première version, un remix proche su style de Cure est un peu soporifique. La seconde est beaucoup plus proche de l’original et sa seule présence aurait du suffire sur ce disque. Enfin la dernière n’est qu’anecdotique puisqu’elle dure seulement 10 secondes. Enfin le génial ‘Harold & Joe’, titre composé par Simon Gallup nous réconcilie un fois de plus avec le groupe, avent de boucler le CD sur un remix de Just Like Heaven sans grand intérêt.

C’est à partir du 3ème disque, ‘1992-1996’, que les choses se gâtent un peu, mais seulement un peu. Pourtant tout commence pour le mieux avec les somptueuses faces B de Wish (This Twilight Garden, Halo, Scared As You, A Foolish Arrangement et surtout le superbe ‘The Big Hand’. Déjà la fin d’une époque pour Cure diront certains, et cependant ces titres sont encore envoûtant et avaient encore largement leur place sur l’album, ce qui prouve que l’inspiration de Robert Smith était encore intacte à cette époque, même si le remix de Doing The Unstuck a ici peu d’intérêt. Puis viennent 2 reprises de Jimi Hendrix enregistrées pour une compilation, une de trop en tout cas, le remix qui fait un peu ici office de « remplissage ». Burn, enregistré pour la BO du film The Crow est encore superbe, proche d’un Cure de Disintegration. Mais voilà, les années passent et l’âge se fait sentir. Le groupe commence à enchaîner dans la même idée des titres pour d’autres films, en l’occurrence Judge Dredd, dont le titre est ici bien long…Puis vient l’époque de « Wild Mood Swings », et l’on pourrait dire que subitement rien ne va plus. Certes, ‘It Used To Be Me’ parvient encore à faire bonne figure, mais Ocean, à l’image de l’album, n’est pas bien original. Ce 3ème CD reste néanmoins un élément indispensable de ce coffret, surtout pour les faces B de Wish.

Et nous arrivons enfin au quatrième disque, ‘1996-2001’. En comparaison avec le reste de la carrière du groupe, il n’a qu’une valeur anecdotique. Tout d’abord d’autre faces B de Wild Mood Swings, suffisamment fades pour que l’on ait du mal à les retenir. Plus de remixes également (This Is A Lie, Wrong Number) qui démontrent bien que le groupe a beaucoup moins à nous offrir ici. Et l’on continue également dans le répertoire des collaborations pour films, séries et compilation, avec un honorable ‘More Than This’, enregistré pour la compilation X-Files, et surtout la reprise de Depeche Mode ‘World In My Eyes’ sur l’album en hommage à ces derniers. Puis des remixes toujours et encore, plus grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est ‘Signal To Noise’, la bonne face B du moyen ‘Cut Here’. Enfin, un gros carton rouge pour le très vilain remix de ‘A Forest’ qui clôt cette compilation de la plus mauvaise des manières, avec d’insupportables solos de guitares.

Ce coffret est accompagné d’un livret de 76 pages richement illustré et commenté par Robert Smith et Simon Gallup. Même si l’on peut regretter l’absence de titres rares tels que ‘Forever’ que le groupe jouait toujours en concert pendant les années 80 ou la reprise de Joy Division ‘Love Will Tear Us Apart’ à la faveur de versions remixées bien fades, il faut avouer que Fat Bob nous a gâtés. Enfin de nombreux titres uniquement disponibles sur vinyle ou cassette enfin numérisés. Tous ces titres nous permettent aussi de mieux comprendre pourquoi aujourd’hui tant de jeunes groupes se réclament de l’influence de Cure.

Et Cure est revenu cette année avec un excellent album, bref, l’histoire continue…

Titres conseillés:

CD1: 10:15 Saturday Night, Plastic Passion, Pillbox Tales, I’m Cold, Another Journey by Train, Lament (Flexipop Version), The Upstairs Room, Mr Pink Eyes, New Day, The Exploding Boy.

CD2: A Japanese Dream, Sugar Girl, Hey You!!! (Kevorkian 12″ Remix), How Beautiful You Are (Clearmountain 7″ Remix), Babble, Harold and Joe.

CD3: This Twilight Garden, Play, Halo, Scared As You, The Big Hand, A Foolish Arrangement, Burn, It Used To Be Me.

CD4: World In My Eyes, Signal To Noise.

Pour plus d’infos:

Lire la chronique de ‘Greatest Hits’ (Edition Limitée – Double CD)
Lire la chronique de ‘Bloodflowers’
Lire la chronique de ‘Paris’
Lire la chronique de ‘Disintegration’
Lire la chronique de ‘Staring at the sea – the singles‘
Lire la chronique de ‘The Head On The Door’
Lire la chronique de ‘Pornography’
Lire la chronique de ‘Seventeen Seconds’
Lire la chronique de ‘Three Imaginary Boys’

http://www.thecure.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top