Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE DODOZ – Forever I Can Purr (2012)

THE DODOZ – Forever I Can Purr (2012)

THE DODOZ - Forever I Can Purr (2012)1. Death in the pocket of his coat
2. Happy soldiers
3. Sparks
4. I can purr
5. Ghost
6. Dum dum
7. Black emperor
8. Liar
9. West coast
10. Stroke my cruls
11. Don’t touch my man
12. Warm me up

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 1er juin 2012 / Label : Columbia Records – Sony Music / Pays d’origine : France

Les Dodoz, avec un « z », nous avaient fait une belle surprise en 2009, en nous gratifiant d’un album qui avait fini dans notre top 10 de l’année. Une belle performance pour ce groupe Français encore tout jeune alors et surtout plein d’énergie. Ce succès n’est d’ailleurs pas passé inaperçu puisque c’est sous la houlette de la Major Columbia (Sony Music France) qu’il sont de retour. C’est d’ailleurs un phénomène révélateur de l’évolution des mentalités dans les grandes maisons de disques hexagonales ces dernières années, après avoir recruté par exemple Cocoon ou The Bewitched Hands. L’anglais a désormais droit de cité en France.

L’occasion à saisir était trop belle pour nos quatre Toulousains pour se permettre de passer à côté. Bonne nouvelle : il ne l’ont pas gâchée. Sur ‘Forever I Can Purr’, machine formidablement bien huilée et au son un peu plus léché, rien n’est laissé au hasard. Les 11 titres qui composent cet album sont presque autant de singles potentiels. Bien loin de s’assagir ou de se reposer sur ses lauriers, le groupe a peaufiné son jeu tout en conservant l’énergie brute de ses débuts. Il est aussi resté fidèle au producteur Peter Murray qui les avait découverts, et celui-ci leur a bien rendu en donnant à ce disque le son béton dont il avait besoin.

‘Happy Soldier’, le premier single qui était déjà connu depuis 2011 nous donnait déjà un avant-goût de ce qui nous attendait. Toujours aussi direct, mais formidablement bien construit, ce titre détonnant va droit au but tout en se permettant de nombreuses variations, ce qui n’est finalement pas si commun quand on veut faire un Rock percutant. Et c’est avec une autre chanson, ‘I Can Purr’, presque Punk dans son chant mais bien plus variée en définitive que le groupe enfonce aujourd’hui le clou. C’est un morceau qui renferme finalement toutes les facettes des Dodoz, du chant féroce au jeu de guitare qui va parfois même lorgner vers le Math Rock sur ses breaks.

Et puis il y a les tubes, les vrais, ceux que l’ont risque d’entendre beaucoup et longtemps, à l’image de ‘Ghost’ qui a tout ce qu’il faut pour envahir les radios… surtout anglaises! Il y a aussi ce formidable ‘Stroke My Curls’ qui nous rappelle étrangement les regrettés Hopper, une bonne dose de testostérone en plus. Autant de titres pour nous convaincre que la qualité du premier album n’était pas un heureux hasard. Grâce The Dodoz, aux côtés de tant d’autres (Stuck In The Sound!) la France confirme qu’elle est aujourd’hui un farouche prétendant pour devenir l’une des grandes nations du Rock. Alors on dit merci, et on savoure.

Regardez l’interview vidéo des Dodoz, le 22/11/2012

Regardez « Dum Dum » en session acoustique pour Stars Are Underground

Titres conseillés : à peu près tous!

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de ‘The Dodoz’ (2009)
Voir la galerie photos du concert au Nouveau Casino, Paris, vendredi 12 mars 2010

http://www.thedodoz.com/
http://www.facebook.com/thedodoz
http://twitter.com/thedodoz

Vous aimerez aussi…

STUCK IN THE SOUND - Pursuit (2012)SLEATER-KINNEY - The Woods (2005)THE STROKES - First Impressions Of Earth (2006)

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top