Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE WEDDING PRESENT – Going, Going… (2016)

THE WEDDING PRESENT – Going, Going… (2016)

THE WEDDING PRESENT - Going, Going… (2016)1. Kittery
2. Greenland
3. Marblehead
4. Sprague
5. Two Bridges
6. Little Silver
7. Bear
8. Secretary
9. Birdsnest
10. Kill Devil Hills
11. Bells
12. Fifty-Six
13. Fordland
14. Emporia
15. Broken Bow
16. Lead
17. Ten Sleep
18. Wales
19. Rachel
20. Santa Monica

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 2 septembre 2016 / Label : Scopitones / Pays d’origine : Royaume-Uni

Un artiste nous avait confié lors d’une récente interview qu’avec l’âge, la technique prend souvent le dessus sur l’inspiration, et qu’une fois passée une période de juste équilibre, on avance un peu en mode automatique.  C’est dans l’ensemble une idée que nous partageons, et c’est sans doute pour cela que la plupart des dinosaures du Rock encore vivants font plus de tournées bourrées de vieux succès que de nouveaux albums, et s’ils en sortent un, il y a peu de chances qu’il devienne un classique.

Ces dernières années les Wedding Present semblaient voués au même sort, avec « Valentina » sorti en 2012, toujours très agréable mais très loin des grandes heures du groupe, et des tournées anniversaires de tous leurs vieux albums joués dans leur intégralité. Un ravissement pour les fans, mais soyons franc, côté studio nous n’avions plus trop d’attentes, jusqu’à ce nouveau projet Intitulé « Going, Going… ». Financé par les fans sur la plateforme collaborative Pledgemusic, ce dixième album a été présenté par David Gedge comme un projet à part, un double album rassemblant des titres instrumentaux, des expérimentations (un titre en Galois, ‘Wales’), d’autres morceaux beaucoup plus classiques et même un DVD pour accompagner le tout. Un projet certes ambitieux, mais qui ne laissait pas pour autant imaginer que les Wedding Present allaient subitement retrouver leurs jambes de 20 ans.

C’est en découvrant le single « Bear », environ 2 mois avant la sortie de l’album, que les premiers signes positifs se sont fait sentir. On aurait cru entendre une vieille bande oubliée par le groupe depuis les années 90 et ressortie des tiroirs, plutôt entre « Watusi » et « Saturnalia », mélodique, mais surtout très énergique ! Sachant que l’ensemble fut au préalable présenté comme 20 titres liés les uns aux autres, nous avions alors hâte d’en entendre plus. Et oui : « Going, Going… » est – sans peine – le meilleur album de la bande à David Gedge depuis le désormais classique « Take Fountain » (2005), mais c’est aussi le plus surprenant, avec un premier quart très audacieux mais totalement déroutant à la première écoute pour les habitués du groupe. Car au départ ce disque oscille entre le Post Rock et l’expérimental, notamment le titre d’ouverture totalement instrumental intitulé ‘Kittery’ son enchainement ‘Greenland’. Là on se dit qu’on va enfin entendre David Gedge, eh bien non, ‘Marblehead’ est une magnifique ballade sans paroles mais portée par des chœurs féminins, et sur la suite, ‘Sprague’, toujours pas de paroles mais un violoncelle et un piano. On reprend la pochette en main pour s’assurer qu’on ne s’est pas trompé de disque. Il reste un titre avant de retourner la galette et là boum ! C’est parti… ‘Two Bridges’ fait étonnamment écho aux ‘Two Sisters’ de Cinerama, le titre est rythmé et vraiment très accrocheur et la suite sera du même acabit.

20 titres ! Pour un groupe (enfin, son chanteur) de 30 ans de carrière, on ne ressent pas le moins du monde la panne d’inspiration. Bien au contraire, les Wedding Present ont même retrouvé ce son de guitares si spécifique que l’on n’avait plus entendu chez eux depuis ‘ « Bizarro » et « Seamonsters », avec une distorsion très puissante dans la seconde moitié de ‘Little Silver’, mais aussi sur ‘Fordland’, ‘Broken Bow, le final d’Emporia et surtout une cadence effrénée sur ‘Secretary’. Et une avalanche de ‘tubes’ – façon David Gedge – à son meilleur sur ‘Rachel’, ‘Bear’ ou ‘Fifty-Six’. Du Wedding Present non seulement comme on l’aime, mais avec la lueur en plus qui fait de « Going… » un très grand cru. On peut remettre au placard nos théories sur l’inspiration, les jeunes n’ont qu’à bien se tenir.

En concert le 5 novembre au Batofar, Paris, avec Summer Cannibals. Plus d’infos ici.

Pour plus d’infos:

Chroniques:

The Wedding Present:

‘Valentina’ (2012)
‘El Rey’ (2008)
‘Live 1987’ (2007)
‘Take Fountain’ (2005)
‘Hit Parade 2’ (1993)
‘Seamonsters’ (1990)

Lire l’interview de The Wedding Present, le mardi 16 octobre 2012

Le Petit Bain – Paris, vendredi 17 juillet 2015 : galerie photos
Le Point Ephémère – Paris, samedi 22 novembre 2014 : galerie photos
La Maroquinerie – Paris, samedi 12 octobre 2013 : galerie photos
La Boule Noire, Paris, Mercredi 24 octobre 2012 : galerie photos
Le Point Ephémère, Paris, Mardi 16 novembre 2010 : galerie photos
La Maroquinerie, Paris, Vendredi 2 novembre 2007: compte-rendu / galerie photos
Le Nouveau Casino, Paris, vendredi 26 mai 2006 : compte-rendu / galerie photos
Compte-rendu du concert à la Maroquinerie, Paris, mercredi 16 mars 2005 : compte-rendu / galerie photos

Cinerama:

‘Valentina’ (2015)
‘Torino’ (2002)
‘Disco Volante’ (2000)

Le Petit Bain – Paris, vendredi 17 juillet 2015 : galerie photos
Spirit, Dublin, Irlande, Dimanche 8 septembre 2002

http://www.scopitones.co.uk/
https://www.facebook.com/TheWeddingPresentOfficial/
https://twitter.com/weddingpresent

Vous aimerez aussi…

THE WEDDING PRESENT - Take Fountain (2005)CINERAMA - Torino (2002)BRITISH SEA POWER - Valhalla Dancehall (2011)

Laisser un commentaire

Top