Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > ARCTIC MONKEYS – Humbug (2009)

ARCTIC MONKEYS – Humbug (2009)

ARCTIC MONKEYS - Humbug (2009)1. My Propeller
2. Crying Lightning
3. Dangerous Animals
4. Secret Door
5. Potion Approaching
6. Fire And The Thud
7. Cornerstone
8. Dance Little Liar
9. Pretty Visitors
10. The Jeweller’s Hands

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 19 août 2009 / Label : Domino Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Il y a plus de trois ans déjà, les Arctic Monkeys faisaient sensation avec leur premier album intitulé ‘Whatever People Say I Am, That’s What I Am Not’. Un succès colossal qui nous avait – presque – laissés de marbre. A part l’effet de mode, on ne les imaginait guère aller plus loin que leurs quelques tubes, dont l’incendiaire ‘I Bet You Look Good On The Dancefloor’. Mais en trois années la donne a complètement changé. ‘Favourite Worst Nightmare’ sorti en 2007 plaçait déjà la barre bien plus haut, donnant une vraie crédibilité au groupe. Et puis Alex Turner s’est senti pousser des ailes. Les Last Shadow Puppets sont passés par-là. Une nouvelle réussite qui l’inscrivait définitivement parmi les meilleurs songwriters de son temps, malgré son jeune âge.

Aujourd’hui le groupe de Sheffield est de retour avec un disque vraiment surprenant, du fait qu’il s’écarte de l’Indie Rock très British qui les avait caractérisés jusque-là. Pour ce nouvel opus, ils se sont offert les services de Josh Homme, leader des Queens Of The Stone Age, à la production, et ça se sent. Les 10 titres qui composent ‘Humbug’ son indéniablement plus lourds, orientés vers un Rock à la distorsion grave et très présente. On sent tout particulièrement la patte du producteur sur des titres tels que ‘Dangerous Animals’, ‘Potion Approaching’ ou ‘Pretty Visitors’ qui flirtent avec le son ‘Stoner’ et en reprend les ingrédients qui ont fait leurs preuves (riffs saccadés, chœurs inquiétants).

Les Arctic Monkeys n’ont pas pour autant délaissé leur goût pour les mélodies imparables. On ne se lasse pas d’écouter l’excellent single ‘Crying Lightning’ ainsi que l’introduction ‘My Propeller’, parfaits condensés de leurs styles, passé et présent. L’échappée avec les Last Shadow Puppets a également laissé des traces sur les couplets de ‘Secret Door’ ainsi que sur la magnifique ballade ‘Cornerstone’.

Ils s’imposent donc avec beaucoup de classe sur un disque où il n’y a absolument rien à jeter, adaptant parfaitement  leur nouveau son à 10 titres d’orfèvrerie Pop. Les groupes qui connaissent un succès planétaire avec une musique qui conserve toute son indépendance sont bien rares aujourd’hui, et les Arctic Monkeys pourraient bien en devenir la figure de proue. Cet album est un délice.

Titres conseillés: My Propeller, Crying Lightning, Dangerous Animals, Cornerstone, Pretty Visitors

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de ‘Whatever People Say I Am, That’s What I Am Not’ (2006)

http://www.arcticmonkeys.com/
http://www.facebook.com/ArcticMonkeys
http://twitter.com/ArcticMonkeys

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top