Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > BLACKMAIL – Aerial View (2006)

BLACKMAIL – Aerial View (2006)

BLACKMAIL - Aerial View (2006)1. Electricido
2. Moonpigs
3. Everyone Safe
4. Couldn’T Care Less
5. Meddlesome
6. Away With The Fairies
7. Me & My Shadow
8. Never Forever
9. Splinter
10. Armory
11. Soulblind

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 13 janvier 2006 / Label : City Slang / Pays d’origine : Allemagne

Lassés par Placebo, leur complaisance à apparaître sur toutes les chaînes de télé, leurs albums de moins en moins pertinents, bref, leur perte d’authenticité? Ou simplement nostalgiques du Placebo ‘1ère époque’ 1996-1999 ? Blackmail est peut-être la solution que vous attendiez ! On n’en avait encore jamais entendu parler ici et pourtant c’est un groupe qui a déjà pas mal d’années à son compteur puisqu’il a vu le jour en 1993, en Allemagne.

Et les points communs avec Placebo sont même troublants à ce niveau, puisqu’il s’agit également d’une formation aux origines diverses (turque pour le chanteur Aydo Abay, le bassiste Carlos Ebelhaeuser et le guitariste Kurt Ebelhaeuser demi frères germano-espanols, et le batteur Mario Matthias d’origine italienne). Et comme pour leurs célèbres confrères, cette richesse culturelle porte ses fruits. Cet ‘Aerial View’, leur 5ème album studio, en est le plus bel exemple. Car si la ressemblance de la voix d’Aydo Abay avec celle de Brian Molko est vraiment confondante, les allemands ne semblent souffrir d’aucun complexe pour ce qui est de l’efficacité. Des titres plus solides et percutants les uns que les autres, témoignages d’une expérience et d’une maîtrise certaines.

Si la courte introduction, ‘Electricido’, ne laisse pas encore vraiment présager de quoi sera fait l’album, Blackmail en impose dès le second titre, ‘Moonpigs’, tube direct au refrain repris en chœur par tout le groupe. ‘Everyone Safe’ poursuit dans la même lignée, mais c’est surtout l’impressionnant ‘Couldn’t Care Less’ qui lui succède qui nous a fait le plus d’effet, avec son final cuivres et guitare particulièrement réussi. Le reste du disque sera tout aussi accrocheur, sans presque aucun temps mort. La machine à tubes est lancée.

Finalement le seul hic c’est que l’on ne pourra s’empêcher d’écouter cet album sans penser à un autre groupe bien plus connu, à tel point qu’il sera bien difficile pour eux de s’imposer hors de leurs frontières, ce qu’ils commencent à faire timidement. Néanmoins tout cela ne saurait remettre en cause l’indéniable efficacité de cette œuvre bien plus inspirée aujourd’hui que celles de la bande à Brian Molko. Un groupe à découvrir qui mérite bien plus que des comparaisons.

Titres conseillés: Moonpigs, Everyone Safe, Couldn’t Care Less, Me & My Shadow, Splinter.

Pour plus d’infos:

http://www.blackmail.de/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top