Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > GROUPLOVE – Big Mess (2016)

GROUPLOVE – Big Mess (2016)

GROUPLOVE - Big Mess (2016)1. Welcome to Your Life
2. Do You Love Someone
3. Standing in the Sun
4. Enlighten Me
5. Good Morning
6. Spinning
7. Cannonball
8. Traumatized
9. Heart of Mine
10. Don’t Stop Making It Happen
11. Hollywood

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 9 septembre 2016 / Label : Canvasback Music – Atlantic Records / Pays d’origine : Etats-Unis

Toujours relativement confidentiels en France, les américains de Grouplove ont sorti à l’automne un troisième album intitulé “Big Mess”. Il faut dire que ces californiens se sont toujours plus illustrés grâce à quelques singles bien sentis (notamment ‘Tongue Tied’ en 2011) qu’à de mémorables albums pour attirer totalement l’attention. C’est le problème auquel Grouplove s’est toujours – consciemment ou non – confronté. Leur musique est entraînante, rythmée, les guitares bien en place, c’est un groupe comme ces nombreux College Rock bands US qui nous jouent  du Rock mais avec une légèreté qui en fait finalement plus un beau produit de Major qu’une véritable formation Indé.

A l’écoute de ‘Welcome To Your Life’, le premier extrait de « Big Mess », on pense d’abord que rien n’a vraiment changé, parce que les couplets dudit single évoquent plus l’Electro Pop que l’Indie Rock, et le chant nasillard de Christian Zucconi est particulièrement irritant. Pourtant lorsque le refrain explose – c’est le mot – Grouplove nous rappelle que derrière son côté lisse se cache une réelle capacité à composer des tubes particulièrement accrocheurs. Si le pari n’est qu’à moitié réussi sur ce titre dont on retiendra surtout le refrain, il l’est totalement sur le suivant, ‘Do You Love Someone’, mordant de bout en bout, qui possède en lui un certain souffle 90’s, comme à l’époque ou le Rock alternatif américain régnait sur le monde.

Ensuite l’album est lancé et la Pop Indé de Grouplove prend tout son charme avec la légèreté que l’on évoquait auparavant, de ‘Standing in The Sun’ à ‘Traumatized’ ou ‘Heart Of Mine’, des compositions où plane au loin l’ombre de Weezer, voire de Everclear – il faut dire que Grouplove reste très influencé. Le refrain de ‘Spinning’ fonctionne lui aussi particulièrement bien. En revanche le groupe se disperse lorsqu’il pose ses guitares et privilégie les claviers sur ‘Enlighten Me’ ou le plus festif ‘Good Morning’. Mais c’est peut-être un peu ça, ce ‘Big Mess’ voulu par Grouplove. On a parfois le sentiment que tout ça part dans tous les sens, mais l’ensemble se veut rafraichissant, et par intermittence franchement excitant. Cet album n’est pas parfait mais renferme quelques beaux moments, une bonne humeur communicative, et permet surtout à Grouplove de gagner enfin un peu en profondeur.

Pour plus d’infos :

http://www.grouplovemusic.com/
https://www.facebook.com/GROUPLOVE/
https://twitter.com/grouplove

Vous aimerez aussi…

TWO DOOR CINEMA CLUB - Tourist History (2010)WEEZER - Weezer (1994)CAGE THE ELEPHANT - Tell Me I’m Pretty (2015)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top