Vous êtes ici
Accueil > Actualités > JANE WEAVER – Flock (2021)

JANE WEAVER – Flock (2021)

JANE WEAVER - Flock (2021)1. Heartlow
2. The Revolution Of Super Visions
3. Stages Of Phases
4. Lux
5. Modern Reputation
6. Flock
7. Sunset Dreams
8. All The Things You Do
9. Pyramid Schemes
10. Solarised

Date de sortie : 5 mars 2021 / Label : Fire Records / Pays d’origine : Angleterre

Ça devait finir par arriver : à force de sortir des albums pleins d’audace et portés par une vision artistique et musicale forte, le chef d’œuvre pendait au nez de Jane Weaver depuis un bon bout de temps. L’heure était venue pour elle d’aller au-delà de ses expérimentations et de nous plonger d’emblée dans le vif du sujet. Il aura fallu attendre son 11ème album ! Mais « Flock » est sans aucun doute celui par lequel va se réveiller tout un public qui n’avait jamais entendu parler de cette chanteuse née à Liverpool et basée à Manchester.

Voici certainement l’album le plus « Pop » de sa discographie, mais comme toujours avec Jane Weaver ce terme cache bien des détours. De la musique Pop pour les temps post-normaux. Créée à partir d’éléments qui ne devraient jamais vieillir, elle se retrouve une nouvelle fois réinventée. C’est une artiste qui n’a jamais eu peur de se mettre en danger, et elle le fait aujourd’hui à travers des titres particulièrement efficaces, « Heartlow » et « The Revolution of Super Visions » qu’il est bien difficile de se sortir de la tête après les avoir entendus.

« Flock », son nouvel album, est celui qu’elle a toujours voulu faire, la version la plus authentique d’elle-même, sans prétention mais avec toujours autant d’esprit. L’ensemble est donc moins conceptuel, même si ses amours pour les arrangements planants ne sont jamais bien loin, sur l’intermède « Lux » notamment, ou encore le psychédélique « Modern Reputation », dans la lignée de Stereolab. C’est une comparaison que l’on ressent d’ailleurs également lorsqu’elle flirte avec des sonorités 60’s sur le titre qui donne son nom à l’album, « Flock ». D’autres passages comme le titre plein de groove « Sunset Dreams » laissent également entrevoir des influences plus Soul et Funky.

Quand on se rappelle à quel point elle était déjà passionnante sur scène lorsque sa musique était curieuse et avant-gardiste (alors qu’on ne le connaissait même pas encore en la voyant pour la première fois) on a hâte de voir le monde revenir à la normale et Jane Weaver dans les salles françaises. En attendant elle nous offre sa vision consciemment positive de ces temps négatifs, et la réussite est totale.

Pour plus d’infos :

La chronique de « Modern Kosmology » (2017)

Festival Les Femmes s’en Mêlent – Le Divan du Monde, Paris, jeudi 31 mars 2016 : galerie photos

https://janeweavermusic.com/
https://www.facebook.com/janeweavermusic/
https://twitter.com/JanelWeaver

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top