Vous êtes ici
Accueil > À la une > NADINE SHAH – Kitchen Sink (2020)

NADINE SHAH – Kitchen Sink (2020)

NADINE SHAH - Kitchen Sink (2020)1. Club Cougar
2. Ladies For Babies (Goats For Love)
3. Buckfast
4. Dillydally
5. Trad
6. Kitchen Sink
7. Kite
8. Ukrainian Wine
9. Wasps Nest
10. Walk
11. Prayer Mat

Date de sortie : 26 juin 2020 / Label : Infectious Records / Pays d’origine : Royaume-Uni

Nous avions laissé Nadine Shah en 2017, indignée par l’indifférence des privilégiés, et des autres, face aux maux de la planète et de ses habitants, un album qui lui valut une nomination au prestigieux Mercury Prize. Depuis son premier opus teinté de folie sombre (« Love Your Dum and Mad » en 2014), l’anglaise n’a cessé de peaufiner sa plume avec des disques aussi lettrés qu’engagés, le tout enrobé d’une musique particulièrement captivante.

Elle est aujourd’hui de retour avec son quatrième album, « Kitchen Sink », qui n’aurait bien sûr pas pu faire défaut à cette règle, et c’est dans une nouvelle croisade qu’elle s’engage aujourd’hui, avec une œuvre féministe et amère, un constat grinçant de la condition des femmes à l’heure où la libération féminine n’aura pourtant jamais été autant d’actualité. L’image vient d’ailleurs illustrer son propos avec force sur « Ladies For Babies (Goats For Love) » dans un clip où Nadine Shah joue une femme dévouée qui brûle à l’intérieur face à un mari qui se pavane en soirée devant une assemblée admirative.

Elle décline ainsi ce thème sur une série de chansons qui possèdent à la fois une certaine rage toujours héritée du Post-Punk, mais aussi un aspect plus travaillé et raffiné qui laisse transparaitre son goût pour le Jazz et d’autres horizons musicaux.  « Club Cougar », en ouverture de l’album, donne parfaitement le ton de cette critique grinçante de l’image stéréotypée de la femme, et plus largement la culture actuelle de l’image en général. L’album joue beaucoup sur le mariage d’une rythmique et de sonorités en contretemps, une parfaite continuation de l’expérience qu’elle nous avait offerte sur l’excellent « Holiday Destination » il y a trois ans, exécutée avec une parfaite maîtrise sur des compositions telles que « Kitchen Sink ».

Nadine Shah a depuis bien longtemps dépassé le stade de crooneuse ténébreuse et appliquée qui la caractérisait bien à ses débuts. A l’image de ses chansons, « Kitchen Sink » est le son d’une libération, féminine et artistique, un disque que l’on savoure et qui nous pousse à réfléchir en même temps. En bref, une œuvre complète.

Pour plus d’infos :

La Flèche d’Or – Paris, mercredi 13 mai 2015 : galerie photos
Lire l’interview de Nadine Shah, le 22 mars 2014
Galerie photos du concert au 104, Paris, le samedi 22 mars 2014

Chroniques :

Holiday Destination (2017)
Fast Food (2015)
Love You Dumb and Mad (2013)

http://nadineshah.co.uk/
http://www.facebook.com/Nadineshah
http://twitter.com/nadineshah

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top