Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > MANIC STREET PREACHERS – Journal For Plague Lovers (2009)

MANIC STREET PREACHERS – Journal For Plague Lovers (2009)

MANIC STREET PREACHERS - Journal For Plague Lovers (2009)1. Peeled Apples
2. Jackie Collins Existential Question Time
3. Me And Stephen Hawking
4. This Joke Sport Severed
5. Journal For Plague Lovers
6. She Bathed Hearself In A Bath Of Bleach
7. Facing Page : Top Left
8. Marlon J.D.
9. Doors Closing Slowly
10. All Is Vanity
11. Pretension/Repulsion
12. Virginia State Epileptic Colony
13. William’S Last Words

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 18 mai 2009 / Label : Columbia Records – Sony Music / Pays d’origine : Royaume-Uni

Si l’on avait considéré le dernier album des Manic Street Preachers comme le sursaut d’orgueil d’une formation vieillissante, autant dire que l’on n’avait encore rien vu ! Back from the dead… On ne croit pas si bien dire, puisque la particularité de ce 9ème album studio, ce sont les textes écrits par Richey Edwards lui-même que le groupe avait conservé bien au chaud jusqu’à aujourd’hui, en attendant le bon moment pour les ressortir et leur faire honneur.

C’était un peu trop beau pour être vrai, car cela fait très, très longtemps que les Manics n’ont rien sorti de vraiment mémorable, avec même quelques gros ratés en route. Et pourtant il faut bien se rendre à l’évidence : ‘Journal For Plague Lovers’ est une grosse, très grosse réussite, sans conteste le meilleur album du trio depuis 15 ans. Ce n’est pas pour autant le successeur de ‘The Holy Bible’, comme cela fut annoncé, car de l’eau a coulé sur les ponts. Ce nouvel opus est plutôt à mi-chemin entre la rage de ‘The Holy Bible’ et l’émotion de ‘Everything Must Go’, c’est-à-dire les meilleurs disques du groupe.

Forcément l’écriture de Richey Edwards fait plus qu’attirer la curiosité, elle est la sève de ces chansons, leur raison d’être ; elle est surtout aussi pertinente et inspirée qu’on l’avait connue, car forcément elle n’a pas vieilli. Autour de ses textes qui abordent notamment, La Grande Odalisque d’Ingres, Marlon Brando, la célébrité, le consumérisme, il s’agissait de ne pas se planter musicalement. Et là le miracle s’est produit. Les Manic Street Preachers ont retrouvé une seconde jeunesse, avec un disque particulièrement tranchant, et un superbe travail de Steve Albini à la production.

On a presque l’impression d’entendre un disque live, leur musique retrouve ici toute l’urgence des débuts, avec des titres sombres aux riffs irrésistibles ‘Peeled Apples’. Les morceaux aux mélodies les plus ‘Pop’ (les couplets de ‘Jackie Collins Existential Question Time’ ou ‘Pretension//Repulsion’) ne tombent cette fois-ci jamais dans la mièvrerie ou la facilité. Idem pour les ballades : le sobre ‘This Joke Sport Severed’ qui prend des allures épiques dans sa seconde moitié, ‘Facing Page: Top Left’, très proche de ‘Elvis Impersonator Blackpool Pier’ qui ouvrait l’album ‘Everything must Go’ avec sa harpe, et enfin le superbe titre de clôture, ‘William’s Last Words’ aux paroles pleines de bienveillance qui couvent le malaise palpable de leur auteur.

Mais c’est surtout l’aspect direct, brut, sans concessions de l’ensemble que l’on retiendra, avec des titres aussi imparables que ‘All Is Vanity’, ‘She Bathed Herself In A Bath Of Bleach’, ‘Marlon J.D.’ ‘Me And Stephen Hawking’… Journal For Plague Lovers est un régal de bout en bout, qui vous réservera un dernière surprise en piste cachée : un ‘Bag Lady’ sur lequel James Dean Bradfield s’écrie « I am not dead » (présent uniquement sur l’édition standard) qui remet définitivement les pendules à l’heure. Les légendes ne meurent jamais.

Titres conseillés: Peeled Apples, Jackie Collins Existential Question Time, She Bathed Herself In A Bath Of Bleach, All Is Vanity, William’s Last Words, Bag Lady

Pour plus d’infos :

Chroniques :

‘Postcards From A Young Man’ (2010)
‘Send Away The Tigers’ (2007)
‘Lifeblood’ (2004)
‘Everything Must Go’ (1996)
‘The Holy Bible’ (1994)

http://www.manicstreetpreachers.com/
http://www.facebook.com/manicstreetpreachers
http://twitter.com/Manics

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top